Une vidéo d'élèves sauvagement fouettés indigne la toile

Une vidéo d’élèves sauvagement fouettés indigne la toile

Une vidéo apparue sur Twitter et qui compte déjà près de 200.000 vues secoue la toile. On peut y voir un homme, probablement un enseignant, battre sauvagement des élèves dans la cour de l’école.

Des élèves couchés à même le sol et fouettés violemment avec une corde blanche, c’est ce qu’on voit dans la séquence qui fait le tour des réseaux sociaux. La scène se passe au Cameroun dans une école privée de Yaoundé. D’après les informations de la BBC, l’un des responsables affirme que les élèves étaient punis pour leur retard.

Cette scène qualifiée de violente, n’a pas du tout été appréciée par la majorité des internautes.

« Nous devons vraiment mettre fin à la violence à l’école. C’est un abus », a écrit un utilisateur de Twitter. « C’est pourquoi l’Afrique a tant de dictateurs. Nous avons peur de remettre en question l’autorité, même lorsque cette autorité a tort », a écrit un autre.

Lire aussi : USA : Une Femme Porte Plainte Contre Dieu Et Gagne Le Procès

À en croire, un commentaire sous le post, l’un des élèves serait gravement blessé et hospitalisé. Ses parties intimes seraient touchés par le fouet.

Cependant, quelques-uns trouvent appropriée la punition. D’aucuns affirment que c’est parce qu’ils ont été fouettés ainsi, qu’ils sont devenus disciplinés, ordonnée et concentrés sur leur étude. Compte tenu de la sensibilité de la vidéo, nous avons jugé ne pas la publier dans l’article.

Rentrée scolaire aux États-Unis : Un enfant de 4 ans se rend à l'école avec une arme chargée

Rentrée scolaire aux États-Unis : Un enfant de 4 ans se rend à l’école avec une arme chargée

Scène surréaliste au premier jour de la rentrée scolaire aux États-Unis. Alors que les écoliers reprennent le chemin des études ce mercredi, au Texas, un enfant de 4 ans s’est rendu à son école avec une arme à feu et des munitions.

La rentrée scolaire dans le Texas ravive la peur des tueries en milieu scolaire. Ce mercredi, les autorités texanes ont signalé la présence d’un élève de 4 ans en possession d’une arme chargée dans la cour d’une école primaire de Corpus Christi.

Après les premières enquêtes au domicile de l’enfant, la police a identifié les propriétaires de l’arme, ses parents. Le père, âgé de 30 ans, a été arrêté et inculpé pour avoir rendu une arme à feu accessible à un enfant, et pour mise en danger d’un mineur.

Lire aussi : États – Unis : un homme a fait semblant d’être sourd et muet pendant 62 ans de vie de couple, ses raisons

« Questionnés, les parents ont affirmé que les armes avaient été placées dans ce qu’ils croyaient être un lieu sûr, loin des enfants, (…) mais il semble que le jeune élève ait pu y accéder et apporter les armes à l’école », a déclaré le bureau du shérif de Cochise dans un communiqué jeudi. L’enfant fera l’objet d’une procédure devant la justice des mineurs, a-t-il ajouté.

Il faut rappeler que des tueries endeuillent régulièrement les établissements scolaires américains. En mai dernier, l’Amérique avait été marquée par la tuerie d’Uvalde, au Texas, dans laquelle 19 enfants et deux enseignantes avaient été tués.

Danyigan : seul échoué au BEPC dans sa classe, il se donne la mort

Danyigan : seul échoué au BEPC dans sa classe, il se donne la mort

Un nouveau drame vient d’être enregistré dans le système éducatif togolais, notamment à Danyigan. Il s’agit d’un candidat au Brevet d’Études du Premier Cycle (BEPC) qui s’est suicidé. Pour raison, il est le seul élève ajourné dans sa classe.

Selon les informations relayées par le site l’Opinion, le jeune garçon nommé Eyram (nom prêté) s’est suicidé dimanche. Il a été retrouvé mort suspendu à un arbre dans la brousse. Informe le site. Il est seul élève échoué de la classe au CEG Danyigan dans la préfecture d’Akebou.

Lire aussi : Lagune de Nyékonakpoè : un corps sans vie repêché ce mercredi

Probablement abattu par le sort, il a décidé de mettre fin à sa vie.