Lycée de Kpodji : des filles tombent mystérieusement en transe

Lycée de Kpodji : des filles tombent mystérieusement en transe

Dans le CEG, au Lycée de Kpodji à Kpalimé, une scène mystérieuse frappe depuis hier mercredi l’établissement. Craintes, cris, prières et louanges ont animé les salles de classes pendant une heure de temps, durée du drame.

Entre mercredi et jeudi plus d’une dizaine d’élèves filles se sont évanouies d’une façon mystérieuse.

Selon nos confrères du site Togo 24, le phénomène a démarré dans la journée de mercredi. Des transes collectives et identiques observées dans des salles de classe.

« Ce jeudi, le 1er cas s’est déclenché juste à 7H00, dans la classe de 3ème III, puis le 2ème (dans la même salle de classe) dans quelques fractions de minutes », écrit le confrère.

« Au moment où les deux filles évanouies, sont en train d’être évacuées vers le bloc administratif, d’autres élèves filles des classes de 3ème I, de 6ème et de 4ème, sont également tombées évanouies et transportées également par leurs camarades vers le bloc administratif », ajoute-t-il.

Selon le confrère, lorsqu’une personne tombe d’autres la suivent et tout porte à croire que c’est la première qui influencerait les autres.

Des tractations enclenchées pour trouver des solutions à ces phénomènes mystérieux. Les élèves garçons ne subissent le sort, clarifie le confrère.

Le Directeur du CEG de Kpodji, Agbéko KUSIAFE a confirmés l’information. Ce dernier a indiqué avoir alerté le chef d’inspection de l’IESG de Kpalimé, Kodzo Koba DAGBEDJI et le Directeur Régional de l’Education Plateaux-Ouest, Mollah ALPHA KAO.

Les deux responsables du système éducatif se sont dépêchés dans l’établissement pour constater ce qui se passe réellement.

Zambie: accusée d’avoir volé 3 dessous de sa mère, cet élève de 16 ans se suicide

Zambie: accusée d’avoir volé 3 dessous de sa mère, cet élève de 16 ans se suicide

C’est une très triste nouvelle qui a secoué plus d’uns sur la toile. Une élève âgée de 16 ans, accusée d’avoir volé les dessous de sa mère s’est suicidée. Du nom de Agness Katenga, elle est inscrite à l’école secondaire Lunga Day dans le district de Mwinilunga au Nord-Ouest de la Zambie.

Agness Katenga se serait suicidée après avoir été accusée à tort d’avoir volé 3 ensembles de dessous de sa mère.

Selon les détails recueillis, Agness a également été battue pour avoir prétendument volé les dits dessous qui appartenaient à sa mère. Les détails de l’incident révèlent que la jeune fille de 16 ans s’est faufilée hors de leur maison dans la nuit après avoir échappé aux coups de sa mère. Elle s’est ensuite pendue à un manguier voisin dans le quartier.

Une déclaration de la police révèle qu’ils ne soupçonnaient aucun acte criminel. La mère, quant à elle, aurait retrouvé plus tard les dessous dans sa valise après des recherches.

« Quand elle a voulu en porter un, elle a fouillé dans quatre autres sacs à l’exception de l’autre vieille valise et n’a rien trouvé. Elle a donc décidé d’appeler sa fille, qu’elle a ensuite accusée d’avoir volé ses nouveaux sous-vêtements. Quand elle a nié, la mère l’a battue. La fille s’est énervée et s’est pendue plus tard dans un manguier la nuit », une source proche de la famille a révélé.

Lire aussi: Nigéria : parce qu’elle a perdu son portable, une Nigériane se suicide