Tuerie dans le Texas : de nouvelles révélations sur le drame

Tuerie dans le Texas : de nouvelles révélations sur le drame

Le monde sous le choc après la tuerie dans le Texas aux Etats-Unis par un jeune nommé Salvador Ramos ce mardi 24 mai 2022. Né dans le Dakota du Nord, le tireur a tué de sang froid 19 élèves et 2 enseignants dans une école primaire du Texas.

D’après les premières enquêtes révélées par la police, le jeune a eu des échanges sur le réseau social Instagram avec une femme de pseudo @sal8dor.

Salvador Ramos a dit à la femme : “Tu vas retweeter ma photo de l’arme”. La dame était intriguée et lui a demandé : « Qu’est-ce que vos armes vont me faire ? Selon le New York Times, Ramos lui a alors dit : “Je voulais juste vous étiqueter.”

Alors Salvador Romes a insisté : “Je vais le faire”. La dame surprise lui demanda “quoi ?” Salvador Ramos lui répondait : “Je te le dirai avant 11h”. ““Non, c’est effrayant… Je vous connais à peine et vous me marquez avec une arme à feu ?”, a répondu la femme avant que la discussion ne s’arrête, notant à quel point tout le monde était terrifiant.

Lire aussi : Drame : elle tue sa voisine lors d’une bagarre diffusée en direct sur Instagram (vidéo)

Selon les révélations, Salvador Ramos est un jeune profondément frustré depuis l’enfance. Un de ses amis au lycée a également révélé qu’il a déjà été ridiculisé par des amis à cause de ses vêtements et de la mauvaise situation financière de sa famille. Après cela, Ramos a travaillé dans un restaurant de restauration rapide Wendy’s. Là, cependant, on se souvient de lui comme d’un homme calme et discret. Sur ses réseaux sociaux, Salvador Ramos a obtenu plusieurs photos d’armes à feu.

Togo : la vaccination anti-covid étendue aux élèves à partir de la classe de 6e

La vaccination anti-covid s’invite chez une autre tranche d’âge. Si au départ elle n’a concerné que des personnes âgées et ensuite des jeunes, ce moyen de protection concerne désormais les moins jeunes.

L’information émane du gouvernement qui entend accélérer le processus vers l’atteinte de l’immunité collective.

« Le gouvernement, après avis du Conseil scientifique et prenant en compte l’évolution de la pandémie, décide de l’élargissement de la cible vaccinale aux élèves et apprenants à partir de la classe de sixième et aux personnes âgées de 12 ans et plus sur toute l’étendue du territoire national, à compter du 14 janvier 2022 », indique le communiqué. 

Lire aussi : Variant Omicron : le Togo prend des mesures

L’autorité invite, de ce fait, la cible concernée à composer le *844# ou à se rendre sur le http://vaccin.covid19.gouv.tg pour s’enregistrer et se rendre ensuite dans un des sites prévus pour la vaccination.

Tout en invitant la population au respect des mesures barrières, le gouvernement compte sur la mobilisation de tous pour la réussite de cette nouvelle phase de vaccination.

une sensibilisation contre les grossesses précoces en milieu scolaire tourne au vinaigre

Togo : une sensibilisation contre les grossesses précoces en milieu scolaire tourne au vinaigre

Un directeur et son adjoint sont passés de classe en classe pour sensibiliser les élèves sur les grossesses précoces. Une belle initiative qui a tournée au vinaigre et coutera plus tard au deux responsables.

En effet, suite à un constat fait sur les grossesses précoces dans l’établissement, les dirigeants de l’école ont décidé de mener une campagne de sensibilisation auprès des élèves. L’objectif étant de réduire ces cas de grossesse.

Selon les raisons évoquées par le Directeur de l’établissement, l’idée est de primer les élèves toujours vierges afin qu’elles puissent maintenir leur état.  Malheureusement le procédé a provoqué des tollés causant des sanctions aux deux enseignants.

Ainsi, par une décision, le directeur régional de l’éducation, Yawo Dosseh, a procédé à la suspension de des 2 responsables de l’établissement des activités administratives et pédagogiques dudit CEG.

Lire aussi : Bénin: les élèves filles interdites d’accès à la salle des professeurs

Il s’agit, de Kokou Komlan Gnanou, directeur et de Kokou Agbemado. Les 2 sont provisoirement mis à la disposition de l’IESG Atakpamé.

La scène se passe au collège Doulassamé à Atakpamé (167 km au nord de Lomé).

Togo/ Drame : une dame téléphonant au volant déroute et tue trois élèves, les faits

Togo/ Drame : une dame téléphonant au volant déroute et tue trois élèves, les faits

La conductrice de voiture de marque Corolla a tamponné mortellement  trois élèves du cours  primaire ce lundi 04 janvier 2021 à Agoè, non loin de la Pharmacie Excellence. La scène se passe dans la capitale togolaise

Selon les témoignages recueillis sur les lieux, la conductrice téléphonant au volant a ramassé 3 enfants  sur le trottoir, alors qu’ils  rentraient des cours, et sont mort sur le champ.

Complètement paniquée, elle monte sur un taxi moto et prend la fuite. Choqués et meurtris par le déroulement des faits et la fuite de l’auteur du drame, les riverains très en colère ont voulu brulé la voiture de la dame. Ce qui fut interrompu par les forces de l’ordre qui précipitamment étaient arrivé sur les lieux.

Parmi les victimes, deux d’entre elles étaient des frères et l’autre un fils unique pour ses parents. Triste !

Toutes nos condoléances aux familles éplorées.

les nouveaux lycéens du Togo connus depuis le 22 septembre 2020

Education : les nouveaux lycéens du Togo connus depuis le 22 septembre 2020

Après cinq mois de suspension, les élèves des classes d’examen du Togo ont repris le chemin des écoles. C’est dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19 que le reste des cours a été fait. C’est dans ces mêmes conditions que les examens de fin d’année ont été programmés. Depuis mardi, 22 septembre 2020, les candidats à l’examen du BEPC connaissent leur sort.

Au début du mois de septembre, 130 038 élèves de la classe de troisième ont passé le brevet d’étude du premier cycle (BEPC). Ils se préparaient tous à ouvrir les portes du lycée. Les résultats sont là pour situer les uns et les autres.

A propos du BEPC

Le Brevet d’Etude de Premier Cycle (BEPC) est un examen qui marque la fin du premier cycle du secondaire au Togo. C’est cet examen qui permet aux collégiens de devenir des lycéens. Au Togo, ils sont 130 038 candidats à se présenter à la session 2019-2020. Après avoir composé du 1er au 5 septembre 2020, les candidats des différents centres d’écrit du Togo ont la possibilité depuis hier 22 septembre, de consulter les résultats à partir de leurs téléphones mobiles (par un code ou une application).

La technologie au service de l’éducation

Ces dernières années, la technologie est beaucoup rentrée dans les habitudes de l’éducation au Togo. Outre les applications pour faciliter les révisions, préparer les examens, les résultats des différents examens se rendent public après délibération par ce même canal. Comme pour le baccalauréat première partie (BAC 1), les candidats au BEPC ont connaissance de leur situation depuis hier soir avant d’assister à la proclamation en présentiel ce 23 septembre. En effet, en envoyant ‘’BEPC (espace) N° de table au 6767’’ sur les deux réseaux de téléphonie mobile au Togo (Togocel et Moov), les résultats sont donnés. Ou les consulter à travers l’application Suisco.

Les candidats qui auront à décrocher leur BEPC pourront choisir de s’orienter vers les séries littéraires, scientifiques ou techniques dans les différents lycées du Togo. Il est à noter que la rentrée académique 2020-2021 est prévue pour le 26 octobre 2020 avec des dispositions telles que les cours de lundi à samedi.

Lire aussi : https://actusalade.com/blog/togo-rentree-scolaire-long-acdief-poursuit-sa-campagne-de-collecte-de-kits-scolaires-au-profit-des-enfants-et-jeunes-filles-necessiteux/