FTF : Une procédure disciplinaire ouvert contre 3 Éperviers

FTF : Une procédure disciplinaire ouverte contre 3 Éperviers

De nouveau en regroupement depuis le vendredi 19 août 2022, pour le compte des éliminatoires du Championnat d’Afrique des Nations (CHAN), trois des éperviers locaux ont décliné la convocation. Indignée, la FTF ouvre une procédure disciplinaire contre eux.

Le Togo joue contre les Mena du Niger ce dimanche 28 août au stade de Kégué. Match comptant pour la dernière étape des éliminatoires de la CHAN 2023 qui se déroulera en Algérie. La sélection va devoir évoluer sans trois de ses meilleurs éléments. Samiou Tchatakora (ASCK), de Youssouf Morou (DYTO) et de Halimou Sama (ASKO de Kara), ces trois éperviers n’ont pas répondu présents à l’appel.

« N’ayant reçu de votre part, aucune correspondance justifiant votre absence, la Fédération Togolaise de Football décide d’ouvrir à votre encontre une procédure disciplinaire conformément à l’article 212 de ses Règlements Généraux », précise une note signée Hervé Tété Agbodan, le Secrétaire général de l’instance. 

Selon les informations de nos confrères de Togoweb, ces éperviers, Tchatakora Samiou et Morou Youssouf ont, en réalité, quitté Lomé pour la République démocratique du Congo (RDC) où ils ont signé un contrat avec le FC Saint Eloi Lupopo. Quant à Halimou Sama, il a rallié Dijon (D2 française) pour un essai.

les acteurs sportifs commémorent le 14e anniversaire du crash d’hélicoptère de Lungi

Togo : les acteurs sportifs commémorent le 14e anniversaire du crash d’hélicoptère de Lungi

Survenu le 3 juin 2007, faisant au total 22 morts dont 13 Togolais, le monde sportif s’est une fois encore souvenu du drame de Lungi. Un crash d’hélicoptère transportant le staff des Éperviers du Togo survenu à Lungi après un match disputé en Sierra Leone dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2008.

Ainsi, pour cette 14e anniversaire, le gouvernement a demandé des offices religieux pour le repos de l’âme des martyrs. A cet effet, une messe commémorative a été dite ce jeudi 3 juin à la Paroisse Notre-Dame de la Rédemption de Bè-Klikamé à Lomé. Elle a connue la participation de plusieurs autorités.

Les offices vont se poursuivre le vendredi 4 juin, de prières musulmanes à la Mosquée El Hadj Amadou de Forever et le dimanche 6 juin, aura lieu un culte protestant au Temple d’Apegamé à Lomé.