• NW TV 23 2
Sierra Leone : ouverture d’une enquête après deux matches qui s’est soldé par 95-0 et 91-1

Sierra Leone : deux matches soldés par 95-0 et 91-1

Un play-off de la deuxième division (D2) en Sierra Leone, déclenche une enquête de la fédération après que les deux équipes ont organisé un trucage hallucinant.

En effet, l’association de football du Sierra Leone a ouvert une enquête officielle après une suspicion de matchs truqués. Deux clubs notamment Gulf FC et le Kahunla Rangers disputaient leur place en play-offs avec comme défi une montée en D1 à la différence de buts.

Ainsi, les deux équipes se sont entendu pour truquer les rencontres afin de maximiser les buts pour atteindre leur objectif.  

Lire aussi : CAN Féminine : la zambienne Barbara Banda exclue à cause de son « corps viril »

Au final, le Gulf FC se serait donc imposé 91-1 lors de la dernière journée, contre un succès 95-0 pour le Kahunla Rangers. Selon la fédération, des informations ont attiré l’attention pour l’ouverture de l’enquête. Il s’agit du fait qu’un joueur ai marqué 30 buts en une mi-temps, qu’une des rencontres n’indiquait que 2-0 à la mi-temps et l’annonce d’une des équipes de la fuite de l’arbitre à la mi-temps. Aussi, les cartons rouges dont le nombre n’a même pas été communiqué.

Des éléments qui indiquent que les rencontres ont été truqués et une enquête s’avère nécessaire. A l’issue, les deux équipes risquent des sanctions allant à la radiation.

Kenya : le gouvernement dissout la fédération de football pour une affaire de rapport financier

Kenya : le gouvernement dissout la fédération de football pour une affaire d’argent

Alors que l’équipe kényane se prépare pour affronter l’Ouganda, la fédération de football vient d’être dissoute par le gouvernement. La décision rendue publique ce jeudi 11 novembre, émane du ministre des sports, Amina Mohamed.

D’après les arguments évoqués par les autorités après une investigation, la fédération n’arrive pas à fournir le rapport financier sur l’argent que le gouvernement l’avait donné.

Cette décision ne fait pas l’unanimité au sein de la fédération. Dans une conférence de presse, le président de la fédération s’est farouchement opposé à la décision du ministre.

« Je suis toujours à la tête de la fédération. Nous n’accepterons pas cette décision prise par le ministère des Sports. La fédération rejette le comité (par intérim), et nous continuerons à travailler comme d’habitude. Toutes les activités liées au football continuent comme prévu et la FKF demeure aux commandes », a déclaré le président Nick Mwendwa.

Lire aussi : Argentine : un entraîneur fusillé en plein match

« La fédération a coopéré pleinement dans l’enquête ordonnée par le ministère et a (donnés) des documents détaillés de 2016 à aujourd’hui », a-t-il ajouté et de poursuivre, « les inspecteurs n’étaient pas vraiment intéressés par l’examen de ces documents ».

Une enquête approfondie et qui sera conduite par la police et les autorités chargées de la lutte contre la corruption devraient être engagées et voir s’il y a lieu d’engager des poursuites pénales.

Soulignons que l’enquête du gouvernement a été lancée il y a deux semaines pour déterminer si quelque 244 millions de shillings kényans (1,7 M EUR) alloués à la Fédération avaient été utilisés, comme prévu, pour préparer l’équipe du Kenya à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2019 en Egypte.