• NW TV 23 2
En France, 16 % des jeunes croient que la Terre est plate

En France, 16 % des jeunes croient que la Terre est plate

Les résultats d’une enquête révèlent qu’un jeune Français sur six pense que la planète Terre est toujours plate. C’est ce qui ressort du récent sondage mené par l’Institut IFOP auprès des 11-24 ans.

Pythagore, Ératosthène ne seront pas du tout contents. Commandée par deux fondations populaires françaises, l’enquête avait pour but de se concentrer sur les habitudes des jeunes afin de mesurer leur imperméabilité face aux contre-vérités scientifiques au regard de leur usage d’Internet. Et les résultats sont inquiétants. Force est de constater que l’essor des théories complotistes a un effet négatif chez un bon nombre de jeunes.

La Terre est plate, ils y croient

Vingt-sept pour cent des jeunes sujets de l’étude ont la certitude que les « êtres humains ne sont pas le fruit d’une longue évolution d’autres espèces » mais qu’ils ont été, au contraire, « créés par une force spirituelle ».
Par ailleurs, l’enquête nous apprendre 16 % des jeunes croient en la théorie de la Terre plate. 

Lire aussi : Kia Challenge : 4 ados perdent la vie dans le défi TikTok

Soulignons que le pourcentage grimpe jusqu’à 29 % chez les utilisateurs réguliers de TikTok. Enfin, 19 % des sondés sont persuadés que les pyramides d’Égypte ont été construites par des aliens et que « les Américains ne sont jamais allés sur la Lune ».

Il faut dire que ces croyances et convictions appartiennent à chacun. Toutefois, l’enquête démontre que les pourcentages de personnes les plus crédules se trouvent chez celles qui se déclarent croyantes en une religion.

Equipe de France : une massue tombe sur les bleus

Equipe de France : une massue tombe sur les bleus à quelques jours de la Coupe du monde

A quelques jours de la Coupe du monde, une mauvaise nouvelle s’abat sur l’équipe de France. Christopher Nkunku, milieu offensif des Bleus, est déclaré forfait à la suite d’ une blessure en entraînement. 

Selon l’equipe, le joueur de Leipzig, lors d’un entraînement s’est blessé avec Eduardo Camavinga suite à un choc qui ne dit pas son nom. Ainsi, les résultats de son examen se soldent par un forfait du joueur à la grande compétition mondiale du football. 

Lire aussi : Sadio Mané : des imams en prière pour sa guérison (vidéo)

Figurant sur la liste des joueurs retenus pour Qatar, Nkunku va devoir se retirer contre son gré. Le choix revient alors au sélectionneur, Deschamps, de trouver au plus vite son remplaçant. Et, selon les informations, c’est l’attaquant Randal Kolo qui est dans le viseur. 

Hamond Chic : la coach s’offre une maison en France (photos)

Hamond Chic : la coach s’offre une maison en France (photo)

Assemien Hamond Chimène alias Hamond Chic, la célèbre coach matrimoniale des réseaux sociaux vient d’annoncer une bonne nouvelle à ses fans. Dans un post avec des photos à l’appui, la « go caviar » annonce l’achat d’une maison en France.

« Valider. Merci mon Dieu (…) Les travaux peuvent commencer », a-t-elle écrit en légende des photos de la signature des papiers d’achat.

Sur les clichés l’on peut voir clairement la coach qui signe des papiers et des échanges de clés. Selon les médias ivoiriens, la maison a coûté un montant astronomique dont les chiffres n’ont pas été dévoilés.

D’après les révélations de la coach Hamond Chic, elle gagne sa vie grâce à des consultations privées, payantes, 5 à 10 en moyenne qui coûtent dit-elle entre 200 et 500 euros pour 45 minutes. Aussi, ses vues sur YouTube, TikTok, et les publicités, lui rapportent également gros.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : « c’est un syndicat de yougoss », Hamond Chic clash sévèrement Suspect 95 et son mouvement

Nathalie Yamb déclenche un nouveau challenge sur TikTok

« Persona Non Grata en France » : Nathalie Yamb déclenche un nouveau challenge sur TikTok (vidéo)

Après l’annonce de l’interdiction de son entrée et de séjour en France, l’activiste panafricaine, Nathalie Yamb a été aperçue dans une vidéo sur les réseaux sociaux. Elle effectue des pas de danses sur la chanson « contrôle, en avant en avant » de l’artiste congolais Fally Ipupa qu’elle a titré « face à l’occident ».

Une vidéo, qui visiblement, montre que l’activiste suisso-camerounaise est complètement décontractée après la sortie du gouvernement français.

En effet, cette vidéo a été récupérée par les tiktokeurs. Sur le réseau social chinois, ces derniers imitent les pas de danse, en soutien à l’activiste. Sur son compte twitter, elle a partagé quelques vidéos avec pour légende « on dirait qu’il y’a challenge de #PersonaNonGrata sur TikTok !! En-avant, en avant. » Le post est largement commenté par les internautes dont certains promettent également de faire leur vidéo challenge.

Lire aussi : Affaire ambassadeur de France au Mali : Nathalie Yamb tacle Marine Le Pen

Pour rappel, le vendredi 14 octobre, les autorités françaises ont informé dans une lettre l’interdiction d’entrée et de séjour sur le territoire français à Nathalie Yamb. « Nous voulons nous assurer qu’elle est bien informée qu’elle est sous le coup de cette mesure pour incitation à la haine et à la violence. »

Il est reproché à l’activiste dans un arrêté, pris le 12 janvier 2022, d’attiser un sentiment anti-français en Afrique et de tenir des propos virulents à l’égard de la France.

Erdogan à Macron : « Nos épouses s’entendent bien, pas nous »

Erdogan à Macron : « Nos épouses s’entendent bien, pas nous »

Les relations entre le président turc, Recep Tayyip Erdogan et Emmanuel Macron, président français ne vont pas bon train. En conférence de presse jeudi, Erdogan est revenu sur sa relation avec son homologue français dans un style ironique.

 « Nos épouses s’entendent bien, pas nous », a-t-il déclaré face à la presse ce jeudi 06 octobre 2022. Visiblement les épouses des deux présidents notamment Emine Erdogan et Brigitte Macron s’entendent bien. On peut même le constater dans les photos lors des grandes rencontres où les deux premières dames se croisent.

Lors de la conférence, Erdogan a proposé l’adhésion de la France à l’Organisation des États turciques (OET). Ce groupe recense, en plus de la Turquie, des pays turcophones d’Asie centrale, mais aussi l’Azerbaïdjan. « Nous allons t’admettre si tu veux », a-t-il déclaré, avec ironie, à Emmanuel Macron.

Lire aussi : Diplomatie : « Est- ce à vous de faire la leçon à la Turquie ? », Erdogan hausse le ton et menace

De son coté, Emmanuel Macron, a réagi d’une tape dans le dos, au président turc. Le patron de l’Elysée a dit avoir insisté lors des échanges sur la nécessité de lutter contre tout « contournement » des sanctions contre la Russie, dans le contexte de la guerre en Ukraine.

Qatar 2022 : les conditions de Didier Deschamps à Paul Pogba

Qatar 2022 : les conditions de Didier Deschamps à Paul Pogba

Le sélectionneur français Didier Deschamps s’est prononcé sur le cas Pogba lors des échanges avec la Presse. L’Equipe de France se prépare activement pour les prochaines rencontres comptant pour la Ligue des Nations et la Coupe du monde Qatar 2022.

Quelques jours avant les rencontres France-Autriche et France – Danemark, le patron des Bleus a dévoilé la liste de 23 joueurs convoqués. Il s’est également prononcé sur l’état physique du milieu de terrain français et de son affaire qui a alimenté la toile ses derniers jours

« Je ne suis jamais inquiet, je suis de nature tranquille et serein. Evidemment, j’ai échangé régulièrement avec Paul. Il ne faut pas me demander d’intervenir dans les histoires, celles qui ont pu être créés. C’est factuel aujourd’hui, vous le savez, dans son domaine privé avec la justice qui fait son travail. Mais malgré tout, Paul reste solide, avec du caractère et il est focus sur le terrain, afin de revenir et se donner les moyens d’être rétabli », a commenté le patron des Bleus.

Lire aussi : Affaire Pogba : Paul a bien payé un marabout pour…

Avant d’ajouter que cette situation de justice ne devrait pas interférer dans ses relations avec lui et au niveau de sa participation à la Coupe du Monde. Didier Deschamps préfère se focaliser sur l’état physique du joueur de la Juventus de Turin :

“Non, il ne viendra pas s’il n’est pas apte. Si c’est venir pour venir… Lui non plus ne veut pas ça. Ce n’est pas concevable. Le nombre de joueurs qui seront là, ils seront tous prêts à jouer, il peut y avoir des disparités sur le plan athlétique. Après c’est une question par rapport à la concurrence, il ne viendra pas juste parce qu’il fait partie des cadres. Ceux qui seront sélectionnés seront aptes à répondre à ces exigences”.

La France appelée à restituer les frais de visas refusés aux demandeurs

Maroc : La France appelée à restituer les frais de visas refusés aux demandeurs

Des voix se sont levées contre le non-remboursement des frais de demandes de visas refusés par la France. 

Effet, depuis la réduction du nombre de visas accordés aux ressortissants des pays nord-africains, l’indignation plane au sein de la Fédération Marocaine des Droits du Consommateur (FMDC). Dans une lettre adressée à l’ambassade de France au Maroc, la fédération a appelé le gouvernement français à rembourser tous les Marocains dont les demandes de visas sont vues refuser.

Les ressortissants maghrébins font face à un durcissement de la part des autorités consulaires françaises pour l’octroi des visas d’entrée en France depuis plus d’un an. Cette nouvelle décision de réduire de 50 % les visas accordés aux habitants de cette région met à mal plusieurs hommes politiques. Selon les chiffres du ministère français de l’Intérieur, 70 % des demandes de visas en provenance du Maroc sont rejetées. 

Pourtant, toutes ses demandes ne font pas sans payements de certains frais déjà préétablis. Ce rejet massif, allié au non-remboursement des frais de demandes, attise la colère de la société civile. C’est devant cette situation que la FMDC a adressée une lettre à l’ambassade de France au Maroc, réclamant tout bonnement le remboursement des frais de visas pour les demandes refusées.

Dans une déclaration au site H24 info, le président de la FMDC a indiqué qu’il « faut d’abord informer le consommateur puis justifier et restituer les frais de visa lorsque le service est refusé ou inachevé ». « Je paie un produit, si je ne l’ai pas, il faut me restituer les frais, surtout si ce n’est pas moi qui ai refusé de l’avoir, mais plutôt le pays en question », explique-t-il.

L’autre point soulevé par le président de la FMDC concerne l’utilisation des données personnelles par des prestataires de services lors du dépôt de demandes de visas.

 « Nous donnons notre relevé bancaire, nos pièces d’identité (passeport, carte d’identité) et notre adresse à une société qui n’a pas le droit de les détenir. Ce n’est pas une autorité légale. Je peux les donner à l’ambassade de France, mais pas à une société tierce qui a été désignée par ladite ambassade. Pire. Ce sont des frais en plus pour le consommateur, dépassé par la situation », s’insurge Dr. Bouazza Kherrati.

Notons que la réduction du nombre de visas à accorder ne touche pas, pour l’instant, le Togo.

Homosexualité : vers la nomination d’un ambassadeur aux droits LGBT+ en France

Homosexualité : vers la nomination d’un ambassadeur aux droits LGBT+ en France

La Première ministre du gouvernement Macron, Élisabeth Borne a annoncé jeudi 04 août 2022, la création prochaine d’un poste d’un « ambassadeur aux droits LGBT+ ». Il devrait être « nommé avant la fin de l’année ».

En effet, la Cheffe du Gouvernement français, Elisabeth Borne a annoncé la création d’un poste d’ « ambassadeur aux droits LGBT+ » qui sera « nommé avant la fin de l’année ». « Il défendra la dépénalisation universelle de l’homosexualité et de la transidentité », a-t-elle complété.

« La bataille n’est pas gagnée, il y a encore des étapes à franchir. », a déclaré M. Borne, lors d’une visite du centre LGBT+ (lesbien, gay, bi, trans) d’Orléans, à l’occasion du quarantième anniversaire de l’abrogation des discriminations entre les relations hétérosexuelles et homosexuelles introduites dans le Code pénal par le régime de Vichy.

Lire aussi : France-Afrique : Quand Macron déshabille publiquement le président bissau guinéen (vidéo)

Elisabeth Borne a également annoncé la création d’un fonds de trois millions d’euros pour créer dix nouveaux centres LGBT+ en France et renforcer les 35 qui existent déjà. « Nous voulons qu’il y ait deux centres au moins dans chaque région de l’Hexagone et un centre au moins dans chaque région d’Outre-mer », a-t-elle ajouté.

France-Afrique : Emmanuel Macron attendu chez Patrice Talon

France-Afrique : Emmanuel Macron annoncé au Bénin

Le président français Emmanuel Macron sera au Bénin le 27 juillet 2022, indique une presse locale. Selon les informations, cette visite officielle, a pour objectif d’« encourager le processus de démocratisation et les réformes économiques » entreprises par le gouvernement Talon .

Lire aussi : Sommet Afrique-France : les « pépites » ont fustigé Macron sur le colonialisme

Après le Bénin, Monsieur Macron se rendra au Cameroun chez Paul Biya, ajoute le média. Cette visite en Afrique est une première depuis sa réélection en Avril dernier avec 58,8 de voix.

Takuba au Mali : la force européenne a plié bagage

Takuba au Mali : la force européenne a plié bagage

La France par le biais de son état-major, a officialisé vendredi le départ de la force européenne Takuba au Mali. C’est au cours d’une conférence de presse que le général Pascal Ianni, porte-parole de l’état-major français a annoncé la nouvelle.

En effet, sur décision du pouvoir en place conduit par Assimi Goita, l’armée française quittera le Mali d’ici fin août après neuf ans d’engagement.

« La réorganisation du dispositif militaire français au Sahel (…) a conduit à la fin des opérations de (…) Takuba au Mali à compter du 30 juin », a indiqué Pascal Ianni.

« Outre le partage d’une appréciation de situation, des procédures communes et une fraternité d’armes ont été forgées », ajoute l’état-major français.

Lire aussi : Mali : le président autoproclamé depuis Abidjan porté disparu

Barkhane et Takuba témoignent de ce que « les Européens sont capables d’accomplir ensemble dans des environnements sécuritaires complexes », a-t-il poursuivi, assurant que « les leçons » de cette expérience opérationnelle perdureraient.

L’armée française aura quitté le Mali d’ici fin août après neuf ans d’engagement. Et la Minusma, prolongée d’un an, sera privée de soutien aérien. « La reconfiguration militaire en cours dans la région pourrait compromettre les efforts antiterroristes passés », ont souligné des experts de l’ONU dans un document obtenu par l’AFP.