Takuba au Mali : la force européenne a plié bagage

Takuba au Mali : la force européenne a plié bagage

La France par le biais de son état-major, a officialisé vendredi le départ de la force européenne Takuba au Mali. C’est au cours d’une conférence de presse que le général Pascal Ianni, porte-parole de l’état-major français a annoncé la nouvelle.

En effet, sur décision du pouvoir en place conduit par Assimi Goita, l’armée française quittera le Mali d’ici fin août après neuf ans d’engagement.

« La réorganisation du dispositif militaire français au Sahel (…) a conduit à la fin des opérations de (…) Takuba au Mali à compter du 30 juin », a indiqué Pascal Ianni.

« Outre le partage d’une appréciation de situation, des procédures communes et une fraternité d’armes ont été forgées », ajoute l’état-major français.

Lire aussi : Mali : le président autoproclamé depuis Abidjan porté disparu

Barkhane et Takuba témoignent de ce que « les Européens sont capables d’accomplir ensemble dans des environnements sécuritaires complexes », a-t-il poursuivi, assurant que « les leçons » de cette expérience opérationnelle perdureraient.

L’armée française aura quitté le Mali d’ici fin août après neuf ans d’engagement. Et la Minusma, prolongée d’un an, sera privée de soutien aérien. « La reconfiguration militaire en cours dans la région pourrait compromettre les efforts antiterroristes passés », ont souligné des experts de l’ONU dans un document obtenu par l’AFP.

Qatar 2022 : voici l’équipe qui remportera la Coupe du monde !

Qatar 2022 : voici l’équipe qui remportera la Coupe !

La grande messe mondiale de football Qatar 2022 approche à grand pas et tout s’active de tous les cotés pour les préparatifs. Ainsi, des pronostics se font déjà sur le prochain vainqueur de cette 22e éditions qui est prévu du 21 novembre au 18 décembre prochain.

En effet, après 1000 versions différentes, The Analyst désigne la France comme l’équipe qui remportera une fois encore le trophée. L’équipe dirigée par Didier Deschamps, champion en titre vient en tête dans 17,93% des cas.

Lire aussi : Mondial 2006 : Zidane explique enfin son coup de tête sur Materazzi

Derrière la France, le Brésil arrive à la deuxième place des candidats à la victoire finale lors de ce Mondial qatari (15,73%). Suivent l’Espagne (11,53%), l’Angleterre (8,03), la Belgique (7,90), les Pays-Bas (7,70), l’Allemagne (7,21) et l’Argentine de Lionel Messi (6,45).

Parmi toutes ces tentatives, les algorithmes de The Analyst n’ont ressorti aucun pays africain. Seul le Sénégal d’Aliou Cissé a cumulé 0,19% de chances de remporter cette Coupe du Monde.

Mondial 2006 : Zidane explique enfin son coup de tête à Materazzi

Mondial 2006 : Zidane explique enfin son coup de tête sur Materazzi

Nous sommes en Allemagne à Berlin en 2006, la France de Zinedine Zidane disputait la finale de la Coupe du monde avec l’Italie. Les deux équipes étaient à égalité (1-1) avec un pénalty à la Panenka marqué par le capitaine de l’équipe d’antan Zidane et le but égalisatrice marqué par le défenseur Marco Materazzi.

Alors que tous les regards sont rivés sur le match très serré, un évènement tout à fait inattendu va se produire. Sur les écrans on voit le dossard 10 des Bleus donne un coup de tête dans le torse de Materazzi et sera exclu par l’arbitre. Qu’est ce qui s’est passé, s’interrogent journalistes, supporters et autres.

Les commentaires sortent de tout bord. Chacun raconte ses théories. Materazzi aurait insulté sa mère, l’aurait traitée de terroriste etc. 16 ans après, Zidane donne la vraie version des faits.

Zidane explique son coup de tête

En effet, l’ex entraineur du Réal de Madrid lors de ses 50 ans d’anniversaire, a accordé une interview au média l’Equipe. Dans ses propos celui qui est appelé ZZ a raconté la vraie histoire derrière son coup de tête à Materazzi.

Lire aussi : Kylian Mbappé : « Je suis français et il y a ce côté sentimental de quitter mon pays qui aurait été difficile »

“Ce jour-là, ma maman est très fatiguée. J’ai plusieurs fois eu ma sœur au téléphone dans la journée. Je sais que maman n’est pas bien mais ce n’est pas très grave non plus. Ça m’interpelle néanmoins. Je reste quand même concentré. Mais ce sont des choses qui se bousculent.

La pression ceci, cela. Lui (Materazzi, nldr), il ne me parle de ma mère. Il a souvent dit qu’il n’avait pas insulté ma mère. C’est vrai. Mais il a insulté ma sœur, qui était auprès de ma maman à ce moment-là. Sur un terrain, il y a déjà eu des insultes.

Tout le monde se parle, parfois mal, tu ne fais rien. Là, ce jour, il s’est passé ce qui s’est passé. Il a déclenché quelque chose en parlant de ma sœur Lula. L’espace d’une seconde. Et c’est parti. Mais après, il faut accepter.”, a expliqué Zidane lors de l’entretien.

Gouvernement Borne : la liste complète dévoilée

France : le visage du nouveau Chef de Gouvernement dévoilé

Le président Français Emmanuel Macron, a nommé ce lundi, Elisabeth Borne au poste de Premier ministre.

« Le Président de la République a nommé Mme Elisabeth Borne, Première ministre et l’a chargée de former un Gouvernement », annonce un communiqué de l’Elysée. « C’est le choix de la compétence au service de la France, d’une femme de conviction, d’action et de réalisation », a expliqué l’Elysée.

Lire aussi : France : Macron réélu président de la République avec 58,2 % des voix (Ipsos)

Elisabeth Borne a été successivement ministre chargée des Transports, ministre de la Transition écologique et solidaire puis ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion lors du premier quinquennat d’Emmanuel Macron.

France : Macron réélu président de la République avec 58,2 % des voix

France : Macron réélu président de la République avec 58,2 % des voix (Ipsos)

Emmanuel Macron a été réélu président de la République avec 58,2 % des voix, selon les premières estimations

Challengé par Marine Le Pen, Macron remporte le second tour de l’élection présidentielle selon les premières estimations avec une abstention jamais vue depuis 1969.

C’est la première fois qu’un président est réélu hors cohabitation, selon les premières estimations. Elles ont été calculées par les instituts de sondage à partir de bureaux tests, et seront affinées au cours de la soirée.

Lire aussi : Présidentielle en France : Macron dézingué publiquement : « Je n’ai jamais vu un président aussi nul » (vidéo)

Avec le Monde

Marine Le Pen : "il faut interdire le voile dans l’espace public"

Marine Le Pen : « il faut interdire le voile dans l’espace public »

Dans la dernière ligne droite des élections présidentielles en France, Emmanuel Macron, président sortant et Marine Le Pen se sont affronté dans un débat télévisé ce mercredi 20 avril 2022.

En effet, les français sont iront aux urnes le 24 avril prochain pour choisir leur futur président de la République. Et la bataille s’annonce rude.

Ainsi, tour à tour les deux candidats sortis pour le deuxième tour, ont défendu et critiqué vice versa les projets. Dans cette bataille d’idées, madame Le Pen, candidate de l’Extrême droite, prévoit une fois élue, interdire le port du voile dans l’espace public en France.

« Je suis pour l’interdiction du voile dans l’espace public. Je l’ai dit de la manière la plus claire. Je pense que le voile est un uniforme imposé par les islamistes puisque les femmes qui les mettent ne peuvent pas faire autrement même si elles n’osent pas le dire… il faut faire reculer les islamistes et pour cela, je le crois, il faut interdire le voile dans l’espace public », a soutenu Marine Le Pen.

Lire aussi : Présidentielle en France : Macron dézingué publiquement : « Je n’ai jamais vu un président aussi nul » (vidéo)

En réponse, cette proposition de madame Le Pen « est une trahison de l’esprit français et de la République ». Selon le président sortant, ce choix ne respecte pas la constitution et les valeurs de la France universelle et progressiste.

« Vous allez créer la guerre civile si vous faites ça », a ajouté Macron et de poursuivre : « La France, patrie des Lumières, de l’universel, serait le premier pays au monde à interdire les signes religieux dans l’espace public » mais « la laïcité, ce n’est pas combattre une religion ».

Emmanuel Macron réaffirme pour sa part, qu’il « n’y aura pas d’interdiction du foulard, ni de la Kippa ni de quelques signes religieux dans l’espace public ».

Présidentielles en France : « les français sont très ingrats… », fustige le père de Macron  

Présidentielles en France : « les français sont très ingrats », fustige le père de Macron  

Jean-Michel Macron, le père du président de la République française, s’est exprimé dans une rare interview à “L’Est Républicain”. Il a confié approuvé “90%” de ce que fait son fils à la tête de la France et que les Français “sont très ingrats, mais ce n’est pas nouveau.”

Jean-Michel Macron “qui est un peu distant avec son fils” s’exprime très peu dans les médias. Mais à quelques jours du second tour de la présidentielle française, l’homme de 72 ans a décidé de sortir du silence. Dans l’interview, il se dit “confiant” quant à la réélection du candidat-président. “Ce n’est pas comme il y a cinq ans. Je n’ai pas peur, mais c’est toujours un risque”, explique-t-il.

En outre, il confie avoir une “admiration pour la façon dont [Emmanuel Macron] dirige l’État et pour son courage.” “J’approuve 90% de ce qu’il fait. Les Français sont très ingrats, mais ce n’est pas nouveau”, déclare-t-il. “Il a eu beaucoup de mérite à faire front sur tout ce qui lui est tombé sur la tête, notamment le Covid”, lance-t-il.

Lire aussi : Tensions Mali-France : un ancien ministre sous Chirac dézingue Macron et Yves Le Drian

“Face à la guerre en Ukraine, il a eu beaucoup de courage. Il n’y a pas beaucoup de dirigeants européens qui ont fait ce qu’il a fait”, ajoute-t-il, notant qu’il n’est “jamais d’accord à 100%” avec son fils.

Avec : 7sur7.be

Quiproquo entre Kylian Mbappé et une société de paris sportifs

Quiproquo entre Kylian Mbappé et une société de paris sportifs

Un tweet « de mauvais goût » de la société de paris sportifs Winamax à la famille de Mbappé crée de vive polémique sur la toile. La publication porte sur le match amical entre la France et l’Afrique du Sud (5-0). En effet, après la rencontre, où l’attaquant français Kylian Mbappé, a inscrit un doublé, Winamax a fait un tweet faisant allusion à la manière dont le père du joueur aurait célébré le sacre.

Dans le tweet, la société de paris sportifs a publié une photo d’un homme nu avec pour légende : c’est ainsi que Wilfrid Mbappé avait célébré le premier but magnifique inscrit par son fils contre les Sud-africains.

Une publication que l’attaquant du PSG n’a pas appréciée et a réagi avec comme réponse : « les dangers des paris en ligne, ne plus avoir de limite. Un peu de respect svp ».

Lire aussi : Tirage au sort CDM : voici le calendrier complet des poules

Capture du Tweet de Winamax Sport répondu par Kylian Mbappé

Ainsi, dans une réponse publiée sur le réseau social, Winamax à présenter ses excuses via un communiqué : « Nous présentons nos plus sincères excuses à Wilfrid Mbappé, à sa famille et à toutes les personnes blessées par l’utilisation d’une image inappropriée à son encontre sur notre compte Twitter. Ce tweet, de mauvais goût, n’avait pas sa place sur nos réseaux sociaux. Nous resterons vigilants à l’avenir, afin d’éviter des écarts regrettables de ce type ».

France : Claudy Siar annonce la création de son parti politique

France : Claudy Siar annonce la création de son parti politique !

L’élection présidentielle en France bat son plein. Une aubaine pour l’animateur de radio et de télévision français Claudy Siar d’annoncer deux grands projets dont l’un démarre à l’entame de ces élections. Il s’agit d’un mouvement citoyen et plus tard d’un parti politique. L’information émane de sa dernière publication sur sa page Facebook.

En effet, le Producteur de l’émission Couleurs tropicales sur la Radio France Internationale (RFI), lancera un mouvement citoyen dénommé « unir ».

« J’ai également voté pour que #zemmour dégage !!!  Rendez-vous au second tour !! Et après le dernier round, je lance mon mouvement citoyen #unir ! Grâce aux femmes et hommes qui le composeront, nous aboutirons (dans un temps un peu plus long) à la création d’un parti politique. EN FRANCE NOS VOIX COMPTERONT ! », a écrit l’homme du micro sur le réseau social.

En effet, la course pour le prochain patron de l’Elysée se poursuit. Les résultats des premiers tours sont annoncés avec Emmanuel Macron, le président sortant en tête avec 28,1 % des voix selon l’institut Ipsos.

Lire aussi : Michel Platini porte plainte contre le président de la FIFA (communiqué)

Il est suivi de Marine Le Pen (23,3 %) et de Jean-Luc Mélenchon en troisième position, avec un score autour de 20 %. Et le candidat de Reconquête Eric Zemmour est dans le mur avec 7,2%.

Les regards sont ainsi tournés sur le second tour avec en lice M. Macron et Marine Le Pen.

Burkina Faso : « non à la coopération militaire avec la France, Oui à la Russie », la société civile bouillonne

Burkina Faso : « non à la coopération militaire avec la France, Oui à la Russie », la société civile bouillonne

Une coalition interpelle la junte militaire au pouvoir les demandant de stopper la coopération militaire avec la France en faveur des forces russes.

En effet, ce dimanche, s’est tenu un rassemblement d’une coalition d’organisations de la société civile burkinabé. L’objectif de la rencontre s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le terrorisme qui continue de sévir dans le pays.

Plus de confiance

D’après les diverses interventions, le regroupement conteste « l’installation de bases de forces étrangères » qui, d’après eux, ne méritent plus leur confiance.

“Non à la coopération militaire avec la France, Oui à la Russie”, “Armée française dégage!”, pouvait-on lire sur certaines pancartes.

“Nous sommes là aujourd’hui pour réclamer notre liberté. Ce meeting est une occasion pour nous de démontrer notre soutien aux forces de défense et de sécurité du Burkina Faso. C’est pour également rappeler aux autorités que la jeunesse ne tolèrera aucun échec”, a déclaré aux journalistes, Ismaël Nana, Secrétaire général de la Coalition.

Lire aussi : Crise au Ghana : réduction de 30% des salaires du Président Nana Akufo-Addo et ses ministres

“Les autorités doivent diversifier leurs partenaires dans cette lutte contre le terrorisme en allant vers les pays comme la Russie, la Chine, la Corée du nord qui sont des puissances militaires”, a-t-il ajouté.

“Nous demandons l’annulation des accords coloniaux en matière de défense”, a martelé le Secrétaire général de “Faso Lagam Taaba Zaka”, une coalition créée au lendemain du coup d’État du 24 janvier contre le président Roch Marc Christian Kaboré.