Général Diendéré

Burkina Faso : En prison, le Général Diendéré reconnu coupable d’un autre assassinat

Le Général Diendéré vient de se voir infliger une nouvelle lourde peine de prison. Incarcéré pour l’assassinat de Thomas Sankara, l’ex-militaire est reconnu coupable dans l’affaire du meurtre de Dabo Boukary, un étudiant séquestré et torturé à mort en 1990.

Vingt ans de prison pour Gilbert Diendéré pour avoir séquestré à mort l’étudiant Boukary. La décision a été annoncée la justice burkinabé, ce mercredi 21 septembre dans le cadre de cette affaire. Plusieurs autres militaires ont par ailleurs été condamnés avec lui.

Le Général Diendéré a également été condamné à payer une amende d’un million de francs CFA. À ses côtés dans cette affaire, le lieutenant-colonel Mamadou Bemba qui écope de 10 ans de réclusion et un million de francs CFA d’amende. Quant au troisième accusé, Victor Yougbaré actuellement en fuite, a été jugé par contumace et écope de 30 ans de prison et cinq millions d’amendes.

Les acolytes du Général Diendéré étaient poursuivies dans l’affaire Dabo Boukary. Tous les trois ont été reconnus coupables de complicités, d’arrestation illégale, de séquestration aggravée et de recel de cadavre.

Il faut rappeler que dans les années 1990, alors que le vent de la démocratie soufflait sur l’Afrique de l’Ouest, les régimes dictatoriaux ont commis beaucoup d’exactions qui sont, à ce jour, non révélées.

Burkina Faso: Fake news, le Général Diendéré n’a pas été libéré de prison

Burkina Faso: Fake news, le Général Diendéré n’a pas été libéré de prison

Le général Diendéré est toujours en détention à la MACA. Il spécule sur la toile, un fake news indiquant la libération du général Gilbert Diendéré. Une libération intervenue après le putsch militaire du 24 janvier contre le pouvoir de Roch Kaboré.

En effet, une source révèle après vérification qu’il s’agit d’un fake news. Selon les informations publiées par la presse locale, il s’agit des activistes de l’ex parti au pouvoir, le MPP qui avait répandu cette fausse information.

Lire aussi : Putsch au Burkina Faso : « une décision prise dans le seul but de permettre à notre pays de se remettre sur le bon chemin »

Pour rappel, Gilbert Diendéré détenu à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA) après avoir été déclaré coupable suite au procès de son putsch manqué de septembre 2015.