« C’est du Génie », une compétition inter-universités pour ressusciter la culture générale au Togo

« C’est du Génie », une compétition inter-universités pour ressusciter la culture générale au Togo

Dans les prochains jours, « C’est du Génie » rassemblera des universités privées de Lomé, autour de la culture générale. Les organisateurs étaient face à la presse samedi 30 avril pour le lancement officiel de ce concours qui se veut promouvoir l’excellence.

« C’est du Génie », selon les organisateurs entend revaloriser la culture générale au Togo, longtemps laissée aux oubliettes.

En effet, la compétition qui réunira dans un premier temps, les universités privées de Lomé, débutera le 07 mai 2022 et s’étendra sur trois semaines. Elle est l’initiative du Club Einstein en partenariat avec Kekely Digital, une Agence de communication.

Le Club Einstein qui a déjà à son actif plus de 10 compétitions du genre, ne manquera pas d’expertises pour « C’est du Génie », nous rassure Elom Ayedji, président du comité d’organisation.

Au cours des rencontres, des matches opposeront les compétiteurs sur des questions de culture générale sur divers sujets.

« C’est du Génie », des innovations attendues 

Huit Universités sont en lices pour cette première édition et la grande finale est prévue pour le 28 mai 2022 à Lomé. Mais, la liste est ouverte si d’autres Universités privées comptent participer. Les matches se dérouleront dans l’enceinte du centre de formation Energy Generation à Lomé. 

Lire aussi : Top 10 des artistes africains francophones les plus vus sur Youtube

Pour cette édition, des innovations sont attendues. Il s’agit entre autres de l’accès gratuit de la salle mais sur présentation d’un e-ticket retirable sur la plateforme debyoo. Tous les étudiants participants bénéficieront des stages d’imprégnations dans les structures partenaires à l’évènement. 

Pour eux, « le Togo n’est pas du tout référencé en matière de culture générale », et les organisateurs comptent relever le défi. A l’issue de la compétition, « plusieurs lots sont a gagné », a rassuré Elom Ayedji.