Ghana : suicide d'un jeune par électrocution sur une haute tension

Ghana : suicide d’un jeune par électrocution sur une haute tension

La scène se passe dans la banlieue de Kasoa, région centrale du Ghana. Dans une vidéo qui a fait le tour de la toile, l’on aperçoit un jeune sur une haute tension. D’après les informations, il s’agit d’un nommé Kofi Kakra, apprenti chauffeur de bus qui s’est suicidé.

Sur l’installation électrique, l’on voit Kofi cherchant à s’accrocher à un câble. Dans l’instant d’après l’on entend une détonation suivie d’une fumée noire. En effet, le jeune a été électrocuté par la tension électrique puis tombé au sol.

D’après les témoignages, l’apprenti serait dégoûté de la vie et a décidé de mettre fin à ses jours. Malgré les tentatives, poursuivent les témoins, à le faire changer d’avis, il n’a pas écouté. D’autres lui ont même dissuader avec de l’argent pour qu’il oublie son projet macabre sans succès.

Lire aussi : Eglise : victime « d’abus de pouvoir », ce prêtre catholique se suicide

Il a continué a grimpé le pylône et a tenté de poser ses pieds sur le câble et s’est fait électrocuter sur-le-champ. Son corps sans vie chuté au sol a été pris et envoyé à la morgue en attendant son inhumation.

Bien qu’on ne connaisse pas les vraies raisons de son acte ; il est évident que se donner la mort n’est pas la solution à nos problèmes.

Ghana : « le mariage n’est pas pour les hommes pauvres », O. Sarkodie choque la toile

Ghana : « le mariage n’est pas pour les hommes pauvres », O. Sarkodie choque la toile

Tout homme qui désire se marier devrait pouvoir répondre sur le plan financier sa femme. La déclaration fait grand bruit sur la toile ghanéenne actuellement. Le fondateur de Nanasei Opoku Sarkodie Ministries dans sa récente sortie a fait des déclarations troublantes sur les vies matrimoniales.

Selon Opoku Sarkodie, les pauvres ne devraient pas se marier. Dans l’un de ses enseignements d’église, l’homme de Dieu a déclaré qu’une femme peut vous aimer, mais l’argent la rendra plus heureuse parce qu’elle sera plus attirante et plus belle.

Lire aussi : Togo : un voleur de moto explique leur mode opératoire et conseille !

En tant qu’institution, le mariage s’accompagne de nombreuses responsabilités et obligations, et selon les hommes de Dieu, les femmes sont naturellement celles qui aiment l’argent.

Un homme pauvre ne peut jamais rendre une femme plus heureuse, c’est pourquoi de nombreuses personnes pauvres ont du mal à trouver une femme, a-t-il déclaré.

Barrage Qatar 2022 : l’après match Nigéria-Ghana fait un mort dans le stade

Barrage Qatar 2022 : l’après match Nigéria-Ghana fait un mort dans le stade (Photo)

Les Supers Eagles recevaient à domicile les blacks stars, (Nigéria-Ghana), dans le compte des retours des barrages Qatar 2022. Le match s’est soldé par la victoire des ghanéens après un nul de 1 but à 1 avec le Nigéria.

Une défaite des Supers Eagles qui a provoqué de violentes manifestations chez les supporters sur le stade. Les supporters ont envahi l’air de jeu en saccageant les infrastructures pour exprimer leur colère. Dans la foulée, Ils ont attaqué un membre du staff de la CAF. Le nommé Joseph Kabungo de nationalité zambienne, médecin officiel de la CAF préposé au contrôle antidopage a succombé suite aux attaques des supporters.

Lire aussi : « C’est ridicule de jouer la Coupe du monde au Qatar », Van Gaal dézingue la FIFA

Son décès a été confirmé par sa fédération dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux. « Le médecin zambien aurait été frappé puis piétiné après une chute, et que les tentatives de réanimation avec masque à oxygène, par la suite, n’ont pas réussi à ramener l’officiel en vie… », a publié un journaliste sur Twitter.

Joseph Kabungo nationalité zambienne, médecin officiel de la CAF

Pour rappel, la rencontre entre le Nigéria et le Ghana en aller s’est soldé par un match nul (0-0) et le retour également par un nul (1-1). Le Ghana l’emporte ainsi par but marqué à l’extérieur comme l’impose les règles de la FIFA.

Crise au Ghana : réduction de 30% des salaires du Président et ses ministres

Crise au Ghana : réduction de 30% des salaires du Président Nana Akufo-Addo et ses ministres

Les retombées négatives de la Covid-19 sur l’économie ainsi que la guerre ukrainienne ont déclenchées une Crise au Ghana. Une situation qui oblige les autorités à prendre des mesures drastiques.

« En raison de la crise économique mondiale née de la Covid-19 et exacerbée ces dernières semaines par le conflit actuel entre la Russie et l’Ukraine, on a décidé de se serrer la ceinture du côté du gouvernement ghanéen ». Ainsi, le Ministre des Finances a annoncé jeudi, la réduction de 30% les salaires des Ministres et du Chef de l’Etat.

Au cours d’une conférence de presse animée jeudi dans la capitale ghanéenne, Ken Oforo-Atta, ministre des Finances, a rendu public les nouvelles mesures prises par l’exécutif ghanéen pour juguler le déficit que connait le pays, en lien avec la crise économique mondiale. Face à la hausse vertigineuse de sa dette publique (près de 80% de son PIB) les autorités ghanéennes avaient opté pour de nouvelles taxes. C’était sans compter sur sa population qui à grand renfort de manifestations, a fait part de son opposition. Les Ghanéens ont dénoncé des conditions de vie déjà très difficiles et n’étaient pas prêts à payer de nouveaux impôts.

Lire aussi : Accra : Assimi Goita décline l’invitation de la CEDEAO (communiqué)

Plus de voyages à l’étranger

Ce sera donc aux membres du gouvernement de payer un tant soit peu l’addition. Avec le président, ils voient leur salaire diminuer de 30%.  Cette décision a été prise à l’issue d’une réunion entre Nana Akufo-Addo, les membres de son cabinet et ceux de l’équipe de gestion économique (EMT). Outre la diminution des salaires des ministres et du président, il a également annoncé la fin des voyages à l’étranger pour les membres du gouvernement et de l’achat de véhicules importés jusqu’à la fin de l’année. Le gouvernement espère ainsi économiser autour de 360.000 euros. Pour l’exécutif ghanéen cette manne permettrait également de maintenir les interventions sociales telles que le programme alimentaire scolaire.

Les Chefs d’entreprises publiques, des Assemblées municipales et de districts pourraient être touchés par ces mesures.

Ghana : un élève de 19 ans enceinte son enseignante de 28 ans

Ghana : un élève de 19 ans enceinte son enseignante

A la fois insolite et touchante, l’histoire fait la une des réseaux sociaux notamment au Ghana. En effet, un père de famille demande des conseils auprès des internautes. Voici son histoire.

Un père raconte comment son fils à enceinté son institutrice de maison et veut savoir que faire car l’enseignante en question a décidé d’épouser le jeune garçon de 19 ans.

Voici ce qui s’est passé :

« Bonjour la famille, s’il vous plaît, j’ai besoin de vos conseils car il est difficile de gérer ce problème. J’ai des jumeaux de 19 ans (un garçon et une fille), je voulais un enseignant à domicile pour eux parce que je ne veux pas d’un enseignant qui pourrait faire des avances à ma fille, alors j’ai opté pour une enseignante de 28 ans.

Lire aussi : Un père enceinte sa propre fille et poste les photos

Cette enseignante est très bonne et très gentille avec mes enfants. Elle a rendu mes enfants accros aux livres, maintenant les résultats scolaires de mes enfants sont très très bons. En fait, je suis très heureux de l’avoir comme enseignante de maison pour mes enfants. Mes enfants peuvent maintenant parler anglais et français fréquemment.

Chers amis, après 8 mois d’enseignement à mes enfants, l’enseignante est venue un jour m’informer qu’elle était enceinte de 3 mois de mon fils. Et mon fils a aussi accepté et reconnu la grossesse. Elle dit qu’elle est amoureuse de mon fils, donc je devrais leur permettre de se marier. Famille s’il vous plaît, j’ai besoin de vos conseils parce que je perds la tête actuellement. Je ne sais pas quoi penser. »

Ghana : suppression des postes de péages dans tout le pays, les raisons évoquées

Ghana : suppression des postes de péages dans tout le pays, les raisons évoquées

Désormais les frais aux postes de péage ne seront plus payés sur toutes les routes au Ghana. Une décision annoncée devant le parlement du pays par le ministre des finances, Ken Ofori-Atta. C’est à l’occasion de la déclaration budgétaire et la politique économique 2022.

Cette mesure qui sera actée après l’approbation du budget 2022, intervient après le constat amer remarqué aux postes de péage dans le pays.

Selon le gouvernement les postes de péage créent de l’embouteillage et ont un impact négatif sur la productivité. « Au fil des années, les points de péage sont devenus des centres de marché malsains, occasionnent une circulation dense sur nos routes, allongent les durées de trajet d’un endroit à un autre et ont un impact négatif sur la productivité. La congestion générée aux points de péage, en plus de créer ces inconvénients, conduit également à la pollution dans et autour de ces environs », a soutenu le ministre des finances.

Lire aussi : Relations Togo – Bénin : quand cette photo des Présidents Faure et Talon relance les débats, lisez cette parodie qui amuse la toile

Ofori-Atta a fait noter que les gouvernements successifs après avoir imposé et maintenu des péages sur certaines routes publiques afin de collecter des fonds pour la construction et l’entretien des routes. Il urge à présent de les réémettre en état. En ce qui concerne l’avenir des agents des postes de péage, le ministre a annoncé qu’ils seront réaffectés.

un prêtre embrasse des étudiantes en pleine messe sur l’autel

Scandale : un prêtre embrasse des étudiantes en pleine messe à l’autel (vidéo)

Dans une vidéo qui fait le tour de la toile, l’on aperçoit un prêtre en pleine messe sur l’autel embrassant des étudiantes.

Il s’agit d’un prêtre anglican entrain de donner des baisers sur les lèvres, l’une après l’autre. Une scène jugée scandaleuse et choquante par les internautes. L’évènement se déroule au Ghana au St Monica College of Education, un collège de formation des enseignants.

Lire aussi : Insolite : sa femme quitte la maison après 12 ans de mariage et épouse son pasteur

Saisi de l’affaire, L’Église anglicane du Ghana a déclaré à la BBC qu’elle enquêterait sur cette scène. Des conseils pour les jeunes femmes seront également envisagés « dès que l’enquête sera terminée », a déclaré George Dawson-Ahmoah du diocèse anglican de Koforidua.

Des indignations sur la toile

 « Je suis tellement dégoûté et dégoûté. Comment cela se passe-t-il dans les établissements d’enseignement ? », a tweeté un internaute. « Le révérend père embrasse trois élèves devant toute l’école. Ce prêtre anglican devrait être arrêté. Dommage », a posté un autre.

Suivre la vidéo ici.

une balle perdue tue un jeune garçon lors des festivités

Tabaski 2021 : une balle perdue tue un jeune garçon lors des festivités

Si la fête de la Tabaski s’est bien déroulée sans incidence dans certaines localités, elle n’a pas été le cas pour d’autres précisément à Aboabo dans la municipalité d’Asokore Mampong de la région d’Ashanti, au Ghana.

En effet, lors de la célébration de la fête de la Tabaski hier mardi, un jeune garçon aurait reçu une balle perdue. Conduit d’urgence à l’hôpital gouvernemental de Manhyia, la victime au nom d’Abdul-Gafar Kassim, âgé de 16 ans a succombé de sa blessure.

Le drame s’est produit quelque temps après la grande prière de l’Aïd. Selon les informations, le garçon a reçu la balle après qu’un groupe de jeunes armés de la région ont brandi leurs armes et tiré des coups de feu dans le cadre des festivités.

Il n’est pas le seul, une autre personne blessée par balles est également admise dans le même hôpital.

Lire aussi : Société : un bébé naît avec le moyen contraceptif de sa maman en main

Une mort subite qui a dévasté la famille de Kassim rapporte Citi News. « Nous venons de voir le cadavre lorsque nous sommes arrivés ici [l’hôpital].  Nous ne voulons pas que le corps perde du temps à la morgue, c’est pourquoi nous sommes ici ».

Une enquête a été ouverte par la Police afin d’élucider l’affaire et retrouver les suspects qui sont actuellement en fuite.

Un enseignant s’est donné la mort après avoir investi un prêt dans Qnet

Drame : un enseignant s’est pendu après avoir investi un prêt dans Qnet

La commune d’Akuapem Nord dans la région de l’Est du Ghana est resté sous le choc ce dimanche 18 juillet 2021. Pour raison, un enseignant s’est pendu après avoir investi son argent octroyé par un prêt dans Qnet.

Selon Starr News, le défunt enseignant aurait été trompé pour contracter un prêt afin d’investir dans une entreprise de marketing de réseau en ligne appelée Qnet, ce qui s’est avéré être une arnaque.

Il se plaignait sans cesse des difficultés dues à l’énorme déduction de son salaire mensuel. Lire aussi : 4 chats étranges et un serpent tués dans la voiture d’une dame

Son frère Benjamin Boateng a déclaré à Starr News « qu’à part le fait qu’il s’est plaint de ne ramener chez lui que 500 GH¢ (50 milles Cfa) après déduction de son prêt, il avait aussi des hallucinations, il semble donc qu’il y ait des forces maléfiques qui le hantaient ».

Samuel Abokyi, membre de l’Assemblée pour la zone électorale de Tinkong, a déclaré à Starr News

“C’est vrai.  Hier, nous avons eu un grand enterrement à Tinkong tandis qu’aux funérailles, nous avons appris que quelqu’un s’était suicidé.  Plus tard, la police m’a appelé pour me dire que la famille l’avait signalé alors je suis allé là-bas et le corps a été transporté à la morgue.  Il s’est pendu avec un morceau de tissu dans une pièce ».

Le défunt nommé John Atta Asamoah Duodu alias « O-Level » a été transporté par la police d’Adawso à la morgue pour être conservé et autopsié.

encore 04 malfrats résidents au Ghana prirent en étau par la police togolaise

Police togolaise : encore 04 malfrats résidents au Ghana pris en étau

La Police nationale togolaise ne ménage aucun effort pour mettre hors d’état de nuire les individus mal intentionnés. De vols de motos en passant par le cambriolage des boutiques, la Police raconte les forfaits commis par ces 4 malfrats tous résidents au Ghana.

La Police relate les faits

Tout est parti d’un vol de moto commis à Lomé au quartier Awatame le 05 juillet 2021, et pour lequel le Commissariat du 9è Arrondissement de la ville de Lomé a été saisi. Les enquêtes ont permis d’interpeller le nommé Dogbera, 28 ans, togolais demeurant au Ghana.

Interrogé raconte la Police , ce dernier a déclaré appartenir à un réseau criminel dont 03 autres membres seront interpellés quelques jours plus tard. Il s’agit des nommés Assima, âgé de 26ans, Fosse Yao, âgé de 32 ans et Têko, âgé de 27 ans, tous togalais demeurants au Ghana.

De leurs propres déclarations, selon la police, ils sont organisés en deux groupes qui agissent aux ordres des nommés Augustin alias « Rasta » et Milo. Ils opèrent chaque nuit dans la zone d’Adidogomé avec deux (02) motos dont ils changent régulièrement les plaques minéralogiques, ceci afin de commettre des vols et cambriolages de boutiques.

Les infractions les plus récentes qu’ils ont avoué avoir commises sont, entre autres, le vol d’une moto « Apache » le 15 avril 2021 dans une maison non loin du marché Adidogome Assiyéyé, des vols répétés de bouteilles de gaz dans la station Sanol à Adidogome dont le plus récent date du 15 mai 2021, des vols à l’arraché de 05 téléphones portables dans l’enceinte du lycée technique d’Adidogomé dont le plus récent a été commis le 19 mai 2021, un vol de moto le 02 juin 2021 dans une maison à Awatame, le cambriolage d’une cafétéria à Wonyomé le 07 juillet 2021 où ont été emportés un poste téléviseur, des ustensiles de cuisine, des cartons de lait, des bouteilles de gaz et une somme de 50 000 F CFA …

La visite des lieux mentionnés a permis d’identifier les victimes qui ont confirmé les faits qu’ils avaient déjà déclaré auprès des services d’investigation.

Déclarer les forfaits

Les autres membres du réseau à savoir les nommés Augustin, Milo, Eli et Peter, dénoncés par leurs comparses et actuellement retranchés au Ghana, sont activement recherchés. Quant aux individus interpellés, ils seront présentés à Monsieur le Procureur de la République à Lomé pour répondre de leurs actes. 

Encore une fois, la Police Nationale adresse ses sincères remerciements à la population, et l’invite à toujours déclarer les forfaits dont elle peut être victime, ceci pour permettre un meilleur suivi à tous les niveaux ».