Pass vaccinal : rififi entre le gouvernement et les responsables religieux

Pass vaccinal : rififi entre le gouvernement et les responsables religieux

Rendu obligatoire avant d’accéder aux bâtiments administratifs, le Pass vaccinal peine à recevoir son onction dans les lieux de culte. Si la décision de son utilisation dans les lieux de culte a accusé réception par l’Union musulmane, ce n’est pas le cas chez les responsables d’églises.

En effet, lors d’une rencontre avec Payadowa Boukpessi, ministre de l’administration territoriale, les responsables religieux disent avoir notifié à l’autorité qu’il n’est pas question que les lieux de culte soient soumis à la présentation d’un Pass vaccinal. Mais le ministre évoque le délai qui était imparti pour la mise en vigueur de la décision.

C’est ce qui justifie cette nouvelle décision sur la prolongation du délai au 10 décembre. « Cette prorogation permettra aux fidèles des différentes communautés religieuses et aux responsables des lieux de culte de prendre des dispositions pratiques pour se conformer à cette mesure », indique un communiqué du ministre rendu public ce 02 décembre.

Lire aussi : Covid-19 : des cas du variant Omicron détectés au Ghana et au Nigéria

Le gouvernement annonce également le déploiement des agents du Groupe mixte de surveillance (GMS). Ceci, pour répondre aux refus des responsables religieux sur l’envoi de noms des responsables pour le contrôle du pass vaccinal.

Covid-19 : le gouvernement togolais crée un nouveau groupe de surveillance pour renforcer la lutte

Covid-19: le gouvernement togolais crée un nouveau groupe de surveillance pour renforcer la lutte

Le Togo poursuit ses efforts dans sa bonne gestion de la pandémie de la Covid-19. Ainsi, plusieurs initiatives voient le jour pour renforcer la lutte.

Dans ce sens, un nouveau groupe de surveillance dénommé, Groupe Mixte de Surveillance anti COVID-19 (« GMS anti COVID-19 ») est créé. Une information portée à l’endroit du public d’après un communiqué interministériel. Selon le communiqué, le groupe mixte de surveillance anti COVID-19 est chargé de veiller à la sensibilisation et à l’application, sur toute l’étendue du territoire national, des différentes mesures prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la propagation de la pandémie du coronavirus.

Lire aussi: Bonne gestion de la Covid-19: le Togo occupe le 15ème rang du classement au plan mondial

À ce titre, poursuit ledit communiqué, il déploie en cas de besoin ses personnels en tout point du territoire et prend toutes les mesures pour y maintenir l’ordre public et veiller à l’application des lois, règlements et mesures en vigueur. Le groupe mixte de surveillance anti COVID-19 est placé sous la supervision de la coordination nationale de gestion de la riposte contre la COVID-19.

Pour finir, le communiqué indique que le groupe mixte de surveillance anti COVID-19 est composé des personnels de forces de défense et de sécurité et des personnes issues de la population civile notamment des volontaires.

Pour rappel, le Togo a été classé 15ème au plan mondial parmi les pays qui gère mieux la pandémie selon Lowy Institute.