Google Traduction : 10 langues africaines dont l’Ewé ont intégré la plateforme

Google Traduction : 10 langues africaines dont l’Ewé ont intégré la plateforme

Le géant de la technologie Google a intégré à son service de traduction 24 nouvelles langues, dont dix africaines, y compris l’Ewé, jusqu’à présent largement sous-représentées.

L’Ewé, une langue parlée au Ghana, au Togo ainsi qu’au Bénin, est utilisée en particulier comme la langue véhiculaire à Lomé. La langue éwé est utilisée par environ sept millions de personnes au Ghana et au Togo. Cette langue, majoritairement parlée par les populations du Togo et du Ghana, figure parmi les nouvelles langues ajoutées sur la Plateforme Google Traduction.

Pour le géant mondial de la Technologie Google, cette nouvelle option traduit sa volonté d’aider à briser les barrières linguistiques et à connecter les communautés du monde entier, a expliqué le géant de la technologie.

Lire aussi : Expo Dubaï 2020 : au Pavillon du Togo, un américain célèbre la langue Ewé

Notons qu’au total, 24 langues parlées par plus de 300 millions de personnes, ont été ajoutées récemment par le géant mondial de la Technologie, à sa Plateforme Google Traduction. Parmi les nouvelles langues ajoutées, 10 sont africaines.

Enfin selon Google, ces nouvelles langues susmentionnées sont les premières à utiliser la traduction automatique Zéro-Shot, où un modèle d’apprentissage automatique ne voit que du texte monolingue. Cependant, Google a reconnu que la technologie n’est pas sans faille :<< (…) nous continuerons d’améliorer ces modèles pour offrir la même expérience à laquelle vous êtes habitué (…)>>, a déclaré Google.

Centrafrique : Touadera impose la langue russe dans les universités

Centrafrique : Touadera impose la langue russe dans les universités

Les relations entre la Centrafrique et la Russie vont au-delà de l’aspect sécuritaire. Sur directive du président Archange Touadera, la langue russe réintroduite dans les universités en 2019 sera obligatoire dès la rentrée prochaine. Elle sera enseignée en première année de licence jusqu’au master.

Les programmes de formation sont en cours de rédaction et déjà une rencontre est prévue en janvier 2022. Elle réunira les ministres de l’Enseignement des deux pays. La disponibilité des enseignants sera l’un des sujets à l’ordre du jour. Il est prévu l’envoi des enseignants russes en Centrafrique pour implémenter la discipline.

Lire aussi : Education: des collégiennes tombent en transes collectives dans un lycée

Il faut souligner que la langue russe n’est pas étrangère dans le pays. Elle était introduite sous l’empereur Bokassa et enseignée dans le secondaire. Elle a été suspendue après la chute de l’empereur.

Rappelons que la Russie de Vladimir Poutine apporte son expertise dans plusieurs domaines en Centrafrique, notamment la sécurité et la lutte contre les groupes rebelles.