Marine Le Pen : "il faut interdire le voile dans l’espace public"

Marine Le Pen : « il faut interdire le voile dans l’espace public »

Dans la dernière ligne droite des élections présidentielles en France, Emmanuel Macron, président sortant et Marine Le Pen se sont affronté dans un débat télévisé ce mercredi 20 avril 2022.

En effet, les français sont iront aux urnes le 24 avril prochain pour choisir leur futur président de la République. Et la bataille s’annonce rude.

Ainsi, tour à tour les deux candidats sortis pour le deuxième tour, ont défendu et critiqué vice versa les projets. Dans cette bataille d’idées, madame Le Pen, candidate de l’Extrême droite, prévoit une fois élue, interdire le port du voile dans l’espace public en France.

« Je suis pour l’interdiction du voile dans l’espace public. Je l’ai dit de la manière la plus claire. Je pense que le voile est un uniforme imposé par les islamistes puisque les femmes qui les mettent ne peuvent pas faire autrement même si elles n’osent pas le dire… il faut faire reculer les islamistes et pour cela, je le crois, il faut interdire le voile dans l’espace public », a soutenu Marine Le Pen.

Lire aussi : Présidentielle en France : Macron dézingué publiquement : « Je n’ai jamais vu un président aussi nul » (vidéo)

En réponse, cette proposition de madame Le Pen « est une trahison de l’esprit français et de la République ». Selon le président sortant, ce choix ne respecte pas la constitution et les valeurs de la France universelle et progressiste.

« Vous allez créer la guerre civile si vous faites ça », a ajouté Macron et de poursuivre : « La France, patrie des Lumières, de l’universel, serait le premier pays au monde à interdire les signes religieux dans l’espace public » mais « la laïcité, ce n’est pas combattre une religion ».

Emmanuel Macron réaffirme pour sa part, qu’il « n’y aura pas d’interdiction du foulard, ni de la Kippa ni de quelques signes religieux dans l’espace public ».

Affaire ambassadeur de France au Mali : Nathalie Yamb tacle Marine Le Pen

Affaire ambassadeur de France au Mali : Nathalie Yamb tacle Marine Le Pen

L’ultimatum donné par la junte malienne à l’ambassadeur de France au Mali, continue de faire couler d’encre sur la toile. Dans la classe politique française des réactions pleuvent de chaque côté. Le cas de Marine Le Pen qui a également réagi sur l’affaire.

En effet, femme politique et activiste, Nathalie Yamb est connue pour sa lutte panafricaniste. Sous une publication de la femme politique française, Marine Le Pen, l’activiste suisso-camerounaise a laissé un commentaire qui fait jaser la toile.

« Alors que nos soldats se sacrifient depuis 10 ans pour sauver le sahel des islamistes, les militaires maliens incapables de protéger leur propre pays osent chasser notre ambassadeur. Présidente de la République, je ferai respecter la France et notre armée ! », a posté Madame Le Pen sur ses comptes sociaux.

Cette publication ne va pas tarder à recevoir « la gifle », de l’activiste panafricaine. Selon Madame Nathalie Yamb, personne n’a demandé à la France de sacrifier ses soldats pour le Mali ou encore l’Afrique.

Lire aussi : Bamako-Paris : un député demande le renvoi immédiat des maliens clandestins en France

« Madame, personne ne vous a demandé de scarifier qui que ce soit pour nous. Ramenez vos soldats chez vous, et n’oubliez surtout pas d’emporter aussi votre monnaie et vos entreprises. Merci d’avance. », a-t-elle commenté sans filtre sous la publication de la française.

Pour rappel, le diplomate Joël Meyer est évincé du Mali. Ceci, à la suite des propos outranciers de Jean-Yves le Drian, le ministre des Affaires étrangères français, à l’encontre des autorités maliennes.