Chine : un nigérian s’écroule et meurt en plein jeu de foot

Chine : un nigérian s’écroule et meurt en plein jeu de foot

Une scène similaire à celle du camerounais Marc Vivien Foé s’est passé en Chine lors d’un match amical. Selon les faits, un nigérian s’est écroulé en plein match dans la province de Quanzhou Fujian le mercredi dernier.

Dans la vidéo devenue virale, le défunt, nommé Kosi alias Kizzy, courait sur le terrain quand il s’est soudainement effondré sur la pelouse. Lorsqu’il n’a pas réussi à se lever, ses amis ont pensé qu’il leur faisait une farce et ont commencé à faire des blagues. L’un d’eux a dit  » ne vous occupez pas de cet homme » tandis qu’un autre a dit  » arrête de t’amuser « .

Lire aussi : Indonésie : Une émeute entre Arema FC et Persebaya fait plusieurs morts

Un autre homme, incitant Kosi à se lever, a demandé en plaisantant s’ils devaient lui fournir une liqueur, Hennesy, alors que la vie continuait à s’échapper de son corps. Malheureusement, le jeune homme, qui était censé être un étudiant, a été déclaré mort à son arrivée à l’hôpital.

Urgent : La FIFA change la date du match d'ouverture de la Coupe du Monde 2022

Urgent : La FIFA change la date du match d’ouverture de la Coupe du Monde 2022

La FIFA a revu la date du début de la Coupe du Monde 2022 au Qatar pour permettre au pays hôte de jouer le match d’ouverture.

Initialement prévu sur le 21 novembre, le match d’ouverture est régressé d’un jour et aura désormais lieu le 20 novembre, rapporte l’AFP ce mercredi. Les organisateurs Qataris et l’instance mondiale du foot se sont mis d’accord pour accepter ce changement, précise la source.

Qatar vs Équateur sera alors l’affiche du match d’inauguration officiel le 20 novembre, au lieu d’un, Pays-Bas vs Sénégal, prévu sur le 21 novembre.

Lire aussi : Mondial Qatar 2022 : une nouvelle technologie pour détecter les hors-jeu

Argentine : un entraîneur fusillé en plein match

Argentine : un entraîneur fusillé en plein match

Un entraineur a été fusillé en plein match alors qu’il coachait. La scène s’est produite en Argentine, au pays de Lionel Messi dimanche soir. C’est au cours d’un match de troisième niveau entre Huracan Las Heras et Ferro de General Pico.

Selon Reuters, les fans de l’équipe locale se sont battus entre eux pendant le match, entraînant un chaos de masse. Ce trouble a provoqué des fusillades dans les sens. Des tirs dont les joueurs échappent en cherchant un refuge. C’est dans ce brouhaha que le sélectionneur de Ferro, Mauricio Romero, a été touché par une balle dans l’épaule.

Un communiqué rendu public plus tard par le club a annoncé que Romero allait bien et qu’il avait été envoyé à l’hôpital pour que sa blessure soit recousue.

« Romero va bien et est hors de danger. Après avoir quitté le stade, il a subi des tests dans un hôpital local et fait maintenant une déclaration à la police », a tweeté Ferro.

Lire aussi : Qatar 2022 : la date du tirage au sort du dernier tour qualificatif zone Afrique connue

Ce drame n’a pas laissé le club Huracan sans voix. « Pendant des années, les familles ont été chassées des terrains. Que tous ceux qui nuisent au club restent à l’écart afin que les vrais fans puissent revenir », a posté le club adverse sur Facebook. Huracan menait 3-1 avant l’incident, mais le match a ensuite été annulé.