Togo : Un Gnassingbé du rap game nous est né

Togo : Un Gnassingbé du rap game nous est né

Le showbiz ou encore le rap game togolais est en ébullition depuis quelques semaines déjà. Pour raison, un Gnassingbé du rap game est né.

Il n’est plus à présenter pour certains mais peut-être pour d’autres. Ghettovi comme nom d’artiste fait bouger le milieu musical togolais. Avec son nouveau son titré  » Je suis le Gnassingbé du rap game », Mawuena Kossi KOUMEGNANOU alias Ghettovi vient visiblement détrôner le président du rap game.

Même si dans son « flow » il n’a pas mentionné de nom, il parle sans doute d’Abdallah U.J Alvin alias Mic Flammez, l’autoproclamé président du rap game depuis des années.

Alignant clashs et punchs dans la chanson, Ghettovi à l’endroit du président du rap game, fait un lien direct avec l’histoire politique togolaise.

<< L’homme teint clair ne peut pas être président, sinon Gilchrist allait être président >>.

Pour rappel, Gilchrist Olympio, président fondateur de l’Union des Forces pour le Changement (UFC), était le principal challenger du parti au pouvoir, le RPT-Unir.

Ainsi, selon Ghettovi, une fois que M. Gilchrist n’a pas pu obtenir la présidence, ce n’est pas à Mic Flammez étant également teint clair comme le patron de L’UFC, d’être le président du rap game.

Alors en conclusion, lui (Ghettovi) est le Gnassingbé du rap game. Une façon de dire qu’il est et demeure sur le trône.