Italie : Une Ukrainienne de 55 ans violée par un migrant guinéen en pleine rue

Italie : Une Ukrainienne de 55 ans violée par un migrant guinéen en pleine rue

Ce 22 août, une Ukrainienne quinquagénaire a été victime d’agression sexuelle et de viol dans les rues de Piacenza, en Italie. L’affaire a ébranlé le pays à moins d’un mois des élections législatives.

Les faits se sont déroulés dans la matinée d’après le quotidien italien II Giornale. En effet, la femme âgée de 55 ans, dont l’identité n’a pas été révélée, a été frappée, jetée au sol pour ensuite être violée dans la rue par un migrant guinéen. Alerté par les cris de la vieille dame, un habitant du quartier prévient les forces de l’ordre. Ces derniers ont finalement arrêté le suspect, un demandeur d’asile guinéen de 27 ans.

Le drame a provoqué un tollé dans la sphère politique du pays. Giorgia Meloni, candidate aux élections législatives du 25 septembre 2022, a fait le buzz en publiant la vidéo de la scène ignoble sur ses réseaux sociaux. Mais face au scandale médiatique, la vidéo a été supprimée de son compte Twitter.

L’un de ses opposants, vivement contre la diffusion des images, a remis en cause la candidate. Par la suite, Meloni a ténu à clarifier sa position tout remettant en cause l’attitude de ses adversaires politiques. Quant au suspect, il est gardé en prison en attendant qu’il soit présenté devant un juge pour répondre de ses actes.

Mélilla : mort horrible des migrants africains, Macky Sall réagit

Mélilla : mort horrible des migrants africains, Macky Sall réagit

Des migrants africains ont subi un traitement inhumain dans leur traversée à Mélilla, situé entre le Maroc et l’Espagne. Sur la toile, des vidéos horribles circulent montrant le sort qu’a subi ces migrants.

Le drame fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux. Des personnalités ainsi que des activistes panafricanistes ont réagit et dénonce ce crime contre les migrants.

Le cas également de l’Union Africaine. « J’appelle à une enquête immédiate sur cette affaire et rappelle à tous les pays leurs obligations, aux termes de la loi internationale, à traiter tous les migrants avec dignité et à faire porter leur priorité sur leur sécurité et leurs droits humains, tout en réfrénant tout usage excessif de la force », a écrit le chef de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat.

Lire aussi : Tunisie : l’islam n’est plus une religion d’Etat !

« J’exprime ma profonde émotion et mon inquiétude face au traitement violent et dégradant de migrants africains cherchant à traverser une frontière internationale entre le Maroc et l’Espagne », a-t-il ajouté.

Sur ses comptes sociaux, le président sénégalais Macky Sall s’est également prononcé sur l’affaire en apportant son soutien aux familles éplorées.

« Je suis choqué par la mort tragique de plusieurs migrants africains à Melilla. J’exprime ma compassion et mes condoléances à leurs familles éplorées. », a écrit Macky Sall qui souhaite également un prompt rétablissement aux blessés.