Prof Kokoroko bénéficie de 46 véhicules pick-up pour son ministère

Togo : Prof Kokoroko bénéficie de 46 véhicules pick-up pour son ministère

L’Etat togolais offre 46 véhicules pick-up au ministère chargé des Enseignements primaire et secondaire pour renforcer ses capacités opérationnelles.  

C’était au cours d’une cérémonie de remise tenue le vendredi 29 octobre dernier, dans l’enceinte du Lycée scientifique de Lomé.

Elle a été présidée par Pr Dodzi Kokoroko, ministre chargé de l’enseignement et a réuni des membres du gouvernement et d’autres personnalités.

Lire aussi : Togo : Faure Gnassingbé offre des dons de plusieurs lots aux populations de Bassar

Cet appui qui s’inscrit dans le cadre de la feuille de route du gouvernement est estimé à 800 millions FCFA et vient renforcer la politique du Chef de l’Etat pour une éducation de qualité.

 « Ce don de véhicules apporte une contribution utile à la qualité de l’enseignement car l’encadrement pédagogique se retrouve facilité dans le cadre de notre république des territoires et des solidarités », a déclaré le ministre Kokoroko.  

Un bureau du service de contrôle des loyers fermé pour non-paiement des arriérés de loyer

Un bureau du service de contrôle des loyers fermé pour non-paiement des arriérés de loyer

Le département de contrôle des loyers, une division du ministère des Travaux publics et du Logement a été bloqué dans ses activités pour une raison un peu surprenante.

Occupé le local des sieurs Joseph Nsiah Abugri, le département de l’Etat a cumulé des arriérés de plusieurs mois. Ainsi, après moult tentatives d’entrer en possession de son argent, sieurs Joseph a choisi mettre un cadenas pour fermer le local.

La scène se passe dans la province d’Amasaman au Ghana. Selon M. Abugri, le propriétaire du local, le service de contrôle des loyers n’a pas payé son loyer au cours des cinq derniers mois. Il a déclaré que le ministère avait initialement versé une avance de deux ans pour louer son logement; et en vertu d’un accord entre les deux parties, le service de contrôle des loyers devait effectuer des paiements mensuels après l’expiration de l’avance de deux ans.

Signalé le problème au département

Monsieur Abugri a raconté qu’il a signalé le problème au département de contrôle des loyers des ministères, comme la loi l’exige de lui en tant que propriétaire, mais ils lui ont demandé de faire un rapport officiel à la succursale d’Amasaman – les mêmes personnes qui lui doivent.

Lire aussi : Drame : les belles-mères retrouvées mortes au lendemain de la soirée de mariage de leurs enfants

« Lorsqu’il y a un litige entre un propriétaire et des locataires, c’est le service de contrôle des loyers qui le règle. Comme la loi l’exige de moi en tant que propriétaire, j’ai fait un rapport officiel au siège social des ministères. Ils m’ont demandé de l’adresser au bureau d’Amasaman puisque c’est là que se trouve ma propriété. En effet, ils m’ont demandé de faire rapport aux mêmes personnes qui me doivent », a-t-il déclaré.

« Il ne me restait qu’une seule option : acheter des cadenas et verrouiller l’installation. J’exige le paiement intégral des cinq mois d’arriérés », a-t-il poursuivi.

Lorsqu’on lui a demandé si c’était la seule façon de déverrouiller le bureau pour qu’ils puissent travailler, M. Abugri a répondu : « Je ne veux plus d’eux dans mon établissement. Ils devraient chercher ailleurs. Il y a beaucoup de maisons à Amasaman qu’ils peuvent louer.

Togo/ Présidentielle : manifestation illégale, La riposte des autorités

Le communiqué publié hier par le Ministère de l’Administration Territoriale condamne la manifestation de la dynamique de Mgr Kpodzro car n’ayant pas suivie la voix légale donc interdite.

Lire aussi : Un premier cas du Coronavirus en Afrique subsaharienne

Les quelques militants qui ont répondu à l’appel du Monseigneur,  n’ont pas eu la chance de démarrer la manifestation. Les coups de gaz lacrymogènes ont dispersé les rassemblants

Le calme est revenu après quelques minutes…