RDC : le Sénat demande le départ de la MONUSCO

RDC : le Sénat demande le départ de la MONUSCO

Modeste Bahati Lukwebo, le président du Sénat congolais demande le départ des soldats de l’ONU en mission de paix dans le pays depuis 1999. Lors d’un meeting à Goma, dans le Nord-kivu, le patron du Sénat a déclaré que les soldats de la MONUSCO partiront du Congo pour manque de résultats satisfaisants.

Selon M. Modeste Bahati Lukwebo, les forces onusiennes ne présentent pas un résultat satisfaisant au regard de la situation sécuritaire du pays et doit de ce fait, quitter la RDC, pour laisser place aux forces nationales de prendre leur destin en main.

Il dénonce un complot contre la République Démocratique du Congo (RDC). « Voilà, la Monusco (Mission de stabilisation de l’ONU en RDC – ndlr), elle doit plier les bagages », a déclaré Modeste Bahati Lukwebo, président du Sénat de la RDC lors d’un meeting devant une foule des militants de l’Union sacrée, coalition qui est derrière le président Félix Tshisekedi, à Goma (Nord-Kivu) dans l’est du pays. « Nous-mêmes nous allons assurer la paix, la sécurité et l’intégrité du territoire », a-t-il soutenu.

Lire aussi : Tensions Bamako – Abidjan : des soldats ivoiriens de la MINUSMA expulsés du Mali

« Vous le savez, la communauté internationale nous a déçus dernièrement lors du Conseil de sécurité, lorsqu’on n’a pas voulu lever l’embargo sur l’acquisition des armes par la République démocratique du Congo. Je pense que tout est clair et que le complot est total », a-t-il ajouté.

Notons également la montée en puissance des M23 dans les régions de l’Est du Congo en prenant le contrôle de la cité de Bunagana, qui fait frontière avec l’Ouaganda.