Drame : bagarre mortelle entre 2 pr0stituées transgenres ; les faits

Drame : bagarre mortelle entre 2 pr0stituées transgenres ; les faits

Dans la nuit du 10 au 11 août, une bagarre mortelle a éclaté entre deux prostituées transgenres dans le quartier de Pigalle à Paris. On signale un mort et l’auteure présumée du meurtre est toujours en fuite.

Une femme transgenre d’origine congolaise a été poignardée à mort dans une rixe mortelle avec sa collègue travailleuse de sexe. Selon les informations qui nous sont parvenues, les faits ont eu lieu vers 3 h du matin. Pour des raisons qui restent inconnues, l’une des prostituées transgenres a poignardé sa seconde et a pris la fuite.

Lire aussi : Drame : elle tue sa voisine lors d’une bagarre diffusée en direct sur Instagram (vidéo)

La victime, âgée de 39 ans, serait décédée 2 heures plus tard malgré les soins des SAMU. Une autopsie de la victime a été annoncé pour déterminer la cause exacte de sa mort. Une enquête pour meurtre a été ouverte.

Afrique du Sud : Frederik Willem de Klerk a tiré est mort

Afrique du Sud : un ancien président du pays a tiré sa révérence

Frederik Willem de Klerk, est mort des suites d’un cancer. Dans la lignée des présidents blancs du pays, il est le dernier président. L’information émane de sa fondation.

De Klerk, né en 1936 à Johannesburg au sein d’une famille d’Afrikaners est décédé le jeudi à son domicile à l’âge de 85 ans. Il a dirigé l’Afrique du Sud de 1989 à 1994.

Lire aussi : La mère d’Ornella Laine raconte les moments tragiques de sa fille

Notons qu’en 2006, lors des célébrations de son 70e anniversaire, Nelson Mandela, lui a rendu des hommages pour son dans l’inconnu politique.

REMY NGONO présente ses excuses pour avoir annoncé la mort de Jacob

Group Kassav’ : REMY NGONO présente ses excuses pour avoir annoncé la mort de Jacob

Testé positif à la Covid-19, la star du zouk guadeloupéen Jacob DESVARIEUX a été hospitalisé et placé dans un coma artificiel. Son état est stable selon les dernières informations données par les médecins.

Cependant, par maladresse et non vérification de l’information, Remy Ngono, journaliste sportif à la Radio France Internationale, a, dans une publication sur sa page Facebook, annoncé la mort de Jacob DESVARIEUX. Dans une récente sortie, il présente ses excuses après constat de l’état de santé du Co-fondateur du groupe Kassav’.

Fake News

 En déplacement pour quelques jours de vacances d’été, j’ai confié la gestion de ma page aux administrateurs. Et quand je me connecte à l’instant, je découvre avec stupéfaction que l’un d’eux a publié que Jacob DESVARIEUX est mort en relayant les sources de plusieurs sites dont Media 2 Africa et de Dominique Sopo ancien responsable de SOS Racisme.

Lire aussi : Group Kassav’ : Jacob Desvarieux est dans un état stable, en coma artificiel

Immédiatement, après avoir vérifié auprès de la famille, des membres de Kassav et de certains collègues, j’ai la certitude que cette information est FAUSSE. En qualité de responsable de la page Remy Ngono, je présente mes excuses à mes followers et prends des sanctions contre mon collaborateur auteur de cette publication qui a été supprimée.

Un état stable

 Cependant, je confirme que Jacob DESVARIEUX a été plongé dans le coma et ne s’est pas encore réveillé. Diabétique et greffé d’un rein en 2008, le chanteur fait partie des personnes les plus à risque. Lorsqu’il a été testé positif au coronavirus lors d’un contrôle périodique pour sa greffe, les médecins l’ont placé en réanimation. « Jacob Desvarieux a reçu les deux doses de vaccin. Cependant, comme il prend des immunosuppresseurs, son immunité est très amoindrie. C’est donc ce qui lui vaut aujourd’hui d’être en réanimation au CHUG », explique La 1ère. L’information a été confirmée par Los Production et Kassav Management dans un communiqué publié dimanche 18 juillet. Ce lundi sa situation est stable, mais il n’est pas encore sorti d’affaire. Je lui souhaite prompt rétablissement. »

J. REMY NGONO