Togo : vol de moto, la Police vient de réaliser un autre coup de maitre !

Togo : vol de moto, la Police a réalisé un nouveau coup de maitre !

Le phénomène de vol de moto en l’occurrence, prend de l’ampleur dans le pays et la Police nationale ne ménage aucun effort pour l’endiguer. Ainsi, un nouveau coup de maitre vient d’être enregistrer par la Police qui a démantelé un réseau de voleurs. Lire la Note d’information des forces de l’ordre.

NOTE D’INFORMATION

Le 17 avril 2022, la Brigade de Recherche et d’Investigation (BRI) de Kara a démantelé un réseau de voleurs de motos composé de 03 Togolais et de 02 Béninois. A l’issue, 06 motos volées ont été retrouvées.

Cette opération fait suite à plusieurs plaintes enregistrées dans la ville de Kara pour vols de motos. Les investigations menées ont permis d’interpeller un suspect, connu des services de Police et libéré depuis peu après un séjour de 4 ans à la prison civile de Kara pour vols multiples. Son interpellation est survenue alors qu’il venait de commettre un autre vol sans savoir qu’il était sous la surveillance discrète de la Police.

La Police explique leur mode opératoire

Interrogé, il a déclaré être à son 7ème vol de moto depuis sa sortie de prison le 23 mars dernier, et avoir participé à un braquage à Lomé.  Il a ajouté qu’il fait partie d’un grand réseau de braqueurs et de voleurs de motos qui opèrent au Togo et au Bénin.  Suite à ses aveux, 04 autres membres dudit groupe ont été interpellés, dont 02 le 18 avril 2022 à Kétao (Préfecture de la Binah) avec 3 motos volées retrouvées chez eux, et 02 autres le 22 avril 2022 à Kara.

Lire aussi : Kenya : lourde peine pour cet homme qui a volé la voiture du président de la République

Le mode opératoire de ce réseau consiste à se rendre d’abord sur les parkings de motos et identifier celles qu’ils convoitent, généralement les meilleures. Passée cette étape, un premier acteur passe et débloque le contact des engins à l’aide d’une clé passe-partout qu’ils se sont fabriquer au Bénin. Un autre vient à la suite pour emporter, sans difficulté, l’engin volé, laissant croire qu’il lui appartient. Les engins volés au Togo sont souvent revendus à un individu à Kassoua en République du Bénin.

Les présumés voleurs arrêtés par la Police

L’enquête se poursuit en vue de démanteler les autres membres du réseau. Quant à ceux qui sont déjà interpellés, ils seront conduits devant le Procureur de la République pour répondre de leurs actes.

La Police nationale remercie une fois encore la population pour sa participation à la sécurisation du pays.

Togo : un voleur de moto explique leur mode opératoire et conseille !

Togo : un voleur de moto explique leur mode opératoire et conseille !

Un voleur de moto pris en flagrant délit à Djidjolé à Lomé. Il était en pleine opération de vol sur une moto de marque Haojue. Attrapé par les riverains, il lui a été demandé de décrire leur mode opératoire.

Le nommé Jean puisque c’est de lui qu’il s’agit a décrit avec exactitude les moyens utilisés généralement par ses semblables. A la question comment ils arrivent à voler les motos même bloquées, monsieur Jean explique qu’il y’a des clés de motos qui ouvrent la plupart des motos.

Lire aussi : Togo : ordonné prêtre catholique il y’a 4 ans, il démissionne et devient prêtre vaudou

Pour finir son narratif, notre voleur de moto a prodigué des conseils aux détenteurs de moto. Selon lui-même si les propriétaires de motos bloquent leur engin dans le cou, ils n’ont qu’a également mettre un antivol. Il ajoute que si la moto n’est pas très neuve, il est facile de débloquer le guidon.

Suivre la vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=dwcHh9a3id8

la France offre 6 motos Haojue à la Police nationale, la toile en ébullition

Togo : la France offre 6 motos Haojue à la Police nationale, la toile en ébullition

Dans le cadre de renforcement de ses capacités opérationnelles, la Police nationale à bénéficier six motos de marques Haojue. Un « don » de la France par le biais de sa Direction de la Coopération Internationale (DCI).

Une cérémonie de remise officielle, qui s’est tenue dans les locaux de la Direction Générale de la Police Nationale, en présence du Directeur Général de la Police Nationale, Colonel Yaovi OKPAOUL, du représentant de la DCI et Conseiller Technique du Directeur Général de la Police Nationale, le commandant de la Police française Jean ROUQUETTE.

Des réactions sur la toile

En effet, ce geste de la métropole ne semble pas faire l’unanimité auprès des internautes. Quelques réactions :

« On se fait ridiculiser en Afrique. Don de six motos par la FRANCE ! Alors qu’un seul citoyen togolais peut en donner plus de 100 à la Police de son pays. Trouvons la solution sinon l’image du Pays est en jeu. Quelle honte de la part du donateur et du bénéficiaire de faire cette publicité de moto Haojue ! ».

« Ce n’était pas la peine de publié cette information. Personnellement j’ai honte. Sinon l’initiative de remettre 6 motos à notre police est bonne chose, si c’était le directeur de Haojue ou un autre citoyen, là c’est bon. Mais la République française !!! 6 motos !!! Si j’étais riche !!! De la façon je suis fier de mon Togo, j’aurais offert 30 motos à moi toute seule ».

 « Don de motos, ça fait rire. C’est comme au temps de l’esclavage où on donnait miroir et autres. Au 21è siècle, c’est à ça on assiste et on communique autour de ça comme si le pays même était incapable d’en acheter. C’est dommage », poursuit un autre internaute.

Lire aussi : Togo / téléphonie mobile : la date de clôture pour l’identification des abonnés prolongée

Notons que l’information a été porté à l’endroit du public via la page Facebook de la Police nationale : « la Police nationale togolaise a bénéficié ce jour d’un renforcement de ses capacités opérationnelles par la réception de six motos flambant neuves, de marque HAOJUE. Offertes par la République française via la Direction de la Coopération Internationale (DCI), ces engins sont, encore une fois, l’occasion pour la France de réaffirmer son engagement à accompagner les efforts du Togo dans la gestion de sa sécurité intérieure ».