Mondiaux d'Abu Dhabi: des athlètes africains refusés d’accès au championnat

Mondiaux d’Abu Dhabi: des athlètes africains refusés d’accès au championnat

La 15e édition du Championnats du monde de natation de la FINA 2021 s’est déroulé à Abu Dhabi aux Émirats arabes unis. En effet, selon les témoignages, des athlètes africains notamment nigérians ont été interdits d’accès au Championnats.

Un traitement inadéquat

Arrivés des Émirats arabes unis en provenance de pays européens et non du Nigeria, certains des athlètes ont affirmé qu’ils n’avaient pas été autorisés à participer à la compétition par les autorités du pays du Moyen-Orient le jeudi 16 décembre. Il s’agit notamment de Philip Adejumo et Abiola Ogunbanwo.

 « En voyant nos passeports nigérians, les responsables des Émirats arabes unis nous ont traités avec dédain », a déclaré un athlète dans la catégorie féminine.

Lire aussi : Ballon d’or 2021 : « je joue pour les gens qui connaissent le football », Karim Benzema

Les organisateurs de la FINA 2021 n’ont pas encore répondu aux demandes de renseignements sur la cause de la disqualification des athlètes.

Certains des athlètes se sont retirés de la compétition, la plupart d’entre eux se plaignant de ne pas être autorisés à voir les officiels nigérians.

D’après un athlète, « les officiels n’ont même pas été autorisés à quitter leurs chambres d’hôtel et la compétition a commencé hier. »

Un responsable a également révélé que si l’équipe a été forcée de se retirer parce que l’un des entraîneurs a été testé positif à la COVID-19, un nageur britannique a été testé positif et leur équipe n’a pas reçu le même traitement.

Le fonctionnaire a dit;  « Il est probablement important que nous informions les médias nigérians du traitement subi par l’équipe nigériane de natation ici à Abu Dhabi (EAU) lors des championnats du monde FINA en petit bassin en cours. « Essentiellement, toute l’équipe a été contrainte de se retirer de la compétition, bien qu’elle ait été vaccinée, ait effectué plusieurs tests PCR et ne soit pas partie du Nigeria.

Un entraineur testé positif au Covid-19

« La raison du retrait de l’équipe est que l’un des entraîneurs a été testé positif à la COVID-19, mais les officiels, le gouvernement local et la FINA ont tous décidé collectivement de retirer tous les membres de l’équipe de la compétition, les considérant comme des contacts étroits.

« Mais un nageur britannique a été testé positif et toute son équipe n’est pas interdite de compétition. Pour le Nigeria, toute notre équipe a été bannie à cause d’un entraîneur, avec qui les athlètes n’avaient pas eu de contact. Pour les Britanniques, un nageur a été testé positif et toute l’équipe est toujours en mesure de concourir.

« Dans un cas, un nageur nigérian a voyagé des États-Unis hier matin, a été entièrement vacciné, a subi tous les tests requis, et n’a même pas eu de contact avec l’entraîneur qui a été testé positif, mais il n’a pas été autorisé à concourir.

« Pour Habibat Abiola, elle est venue de Russie, n’a pas eu de contact avec cet entraîneur, mais encore une fois, ne peut pas concourir.

« Donc, tous ces Nigérians venant de différents endroits du monde, se voient refuser la possibilité de représenter le Nigéria ici aux Émirats arabes unis.

« Je peux vous assurer que s’ils étaient européens ou américains, ils leur permettraient certainement de concourir. »

Certains athlètes ont également exprimé leur colère qu’un de leurs collègues se soit plaint de douleurs thoraciques et n’ait été soigné qu’au bout de deux heures. Lorsque l’équipe médicale s’est finalement occupée de la nageuse, elle n’aurait fourni aucune assistance.

Un autre responsable a révélé que les athlètes nigérians n’avaient pas été respectés. Le fonctionnaire a dit;

« Et pour aggraver les choses, l’un des nageurs s’est plaint de douleurs à la poitrine – ce qui n’est pas surprenant puisqu’ils sont isolés dans une chambre d’hôtel, sans pouvoir sortir pour prendre l’air.

« Il a fallu près de deux heures à l’équipe médicale de la FINA pour répondre à cela. Et leur solution était d’envoyer cette nageuse seule à l’hôpital.

« Cette nageuse est mineure et a été envoyée seule par l’équipe médicale de la FINA à l’hôpital.

Aucune transparence

« Idéalement, la Fédération est censée suivre leur nageur. Cependant, ils sont tous isolés aussi et ne peuvent pas quitter leurs chambres. Mais cette organisation de la FINA n’est transparente avec rien du tout.

Aucune réaction officielle n’a pu être obtenue de la Fédération nigériane de natation, anciennement connue sous le nom de Fédération nigériane de natation, car le conseil d’administration de la fédération avait été dissous.

Un membre du conseil dissous a déclaré ;

« Personne ne peut réagir. Seul le ministère peut le faire. Nous ne voulons pas être perçus comme une aggravation du conflit diplomatique entre le Nigeria et les Émirats arabes unis. Mais c’est ennuyeux de voir comment nos gens sont traités.