Sénégal : Pape Alé Niang arrêté, Sonko réagit

Sénégal : un journaliste arrêté pour « violation du secret professionnel », Sonko réagit 

La presse et la classe politique sénégalaise en ébullition depuis dimanche, après l’arrestation du directeur de publication de Dakar Matin, Pape Alé Niang. 

Placé, en garde à vue dans les locaux du commissariat central de Dakar, le journaliste est accusé de plusieurs faits. Il lui est reproché de publier une information de « nature à nuire à la défense nationale et des actes et manœuvres de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles », en plus de « violation du secret professionnel ». 

Ainsi, Ousmane Sonko, leader du Pastef qui dénonce, une arrestation injuste et illégale dans un long post sur ses comptes sociaux apporte son soutien a l’homme de média.  »Je lui apporte mon soutien total, car injustement et illégalement interpellé par la police sur instruction du parquet politique de Macky Sall  », a t- il écrit. Et de poursuivre :  » Libérez le et édifiez plutôt les Sénégalais sur le scandale des achats d’armes et sur vos relations douteuses avec la famille Peretz et ses entreprises. »

Lire aussi : Sénégal : arrestation de plusieurs gardes rapprochés d’Ousmane Sonko

L’avocat de l’accusé, de son côté dénonce « une montagne d’hérésies, des intimidations et une tentative de museler la presse », d’après les médias locaux.  

Concert de casseroles au Sénégal : le geste de ce taxi fait jaser

Concert de casseroles au Sénégal : le geste de ce taxi fait jaser (vidéo)

La capitale sénégalaise a vibré au son d’un concert de casseroles mercredi pour envoyer un message au président de la République Macky Sall. C’est sur l’initiative de l’opposant Ousmane Sonko, leader de Pastef. Un appel que les sénégalais ont répondu en envahissant les rues de la capitale.

Tapant ustensiles de cuisine, klaxons, l’appel a été observé un peu partout en commençant par l’université Cheikh Anta Diop.

Dans la foulée, le geste de manifestation d’un taxi a retenu l’attention et fait jaser sur la toile. En effet, le conducteur de la voiture n’ayant pas le temps de sortir et se manifester en bon et du forme, à attacher le couvercle d’une marmite au derrière de sa voiture. Une vidéo captée et massivement partagée sur la toile.

Lire aussi : Ce footballeur surpris en flagrant délit d’adultère (vidéo)

Ce mouvement de protestation est intervenu après que l’opposant estime que Macky Sall a des intentions de briguer un troisième mandat présidentiel.

« Que tout le Sénégal bruisse et que Macky Sall comprenne que les Sénégalais ne sont pas d’accord avec ses velléités dictatoriales ni avec son projet funeste de troisième mandat », a déclaré Ousmane Sonko lundi.

Sénégal : les premiers mots de l’opposant Ousmane Sonko après sa libération sous contrôle judiciaire

Sénégal : les premiers mots de l’opposant Ousmane Sonko après sa libération

Le jeune opposant Ousmane Sonko, remis en liberté sous contrôle judiciaire, s’est adressé au peuple sénégalais ce lundi après de rudes manifestations dans le pays. Libéré, le jeune animal politique devenu une icône mondiale et surtout un héros national, s’est adressé tout premièrement aux populations sénégalaises dans les rues avec des mots de reconnaissance. Rappelons tout de même qu’il a été accusé dans une affaire de viol et de menace de mort sur la personne d’Adji Saar.

Quelques-unes de ses déclarations sur son compte twitter :

« Ce n’est pas le combat pour Ousmane Sonko. Nous devons entendre le message et avoir une lecture de ce que le peuple dit. Nous rendons hommage aux jeunes qui ont compris, bien avant nous autres politiques, les enjeux de ce combat ».

« Nous remercions également toutes les personnes qui ont porté ce combat pour la démocratie. En ce 8 mars, je rends hommage aux femmes de tout bord. Que l’on ne s’y trompe pas. Ce combat est celui du peuple, pour le peuple, debout pour les acquis démocratiques », a-t-il posté. Et de poursuivre : « Pour finir, ils parlent de contrôle judiciaire, mais qu’ils se le tiennent pour dit, je suis un acteur politique et personne ne me privera de mon indépendance politique. Et que s’ouvre le procès pour que la vérité éclate ».

Pour mémoire, Ousmane Sonko, le jeune opposant a été arrêté alors qu’il se rendait au tribunal pour répondre des charges retenues contre lui. Depuis lors, des tensions ont éclaté dans le pays faisant des pertes humaines et matérielles. Vivement que le calme regagne le pays suite à sa libération.

Vous pourriez aussi lire : Bénin : Reckya Madougou impliquée dans une affaire de terrorisme