• NW TV 23 7
[Vidéo] Une violente bagarre au parlement sierra-léonais fait le buzz

[Vidéo] Une violente bagarre au parlement sierra-léonais fait le buzz

Les échauffourées entre parlementaires deviennent de plus en plus récurrentes en Afrique. Ce mercredi, le Parlement sierra-léonais a été le lieu d’une bagarre entre députés suite à un débat sur une proposition de modification du système électoral. Une tentative de réforme six mois avant les élections prochaines.

Les députés du parti au pouvoir et les représentants de l’ex-parti ont voulu en découdre. Dans une vidéo virale authentifiée par l’AFP, on peut voir les législateurs se balancer des coups-de-poing et lancer des chaises et des vases, forçant la sécurité à intervenir. 

Lire aussi : Togo / Golfe 4 : Bagarre entre Isabelle Ameganvi et Anita Kpodar (vidéo)

Certains des députés impliqués dans l’accrochage ont été expulsés pour que le débat autour du changement du système puisse reprendre. Ci-dessous la vidéo : 

Le Président D’un Parlement Renvoi une Députée Pour Avoir Porté Un Pantalon Jugé « Trop Serré »

Le Président D’un Parlement Renvoi Une Députée Pour Avoir Porté Un Pantalon Jugé « Trop Serré »

S’il est vrai que des sensibilisations faites sur l’habillement décent en milieu public et surtout des femmes reste une lutte utopique, ceci n’est pas le cas pour le parlement tanzanien. En effet, une députée tanzanienne a été expulsée du parlement pour avoir porté un vêtement jugé trop « sexy ».

Dans une vidéo largement diffusée sur les médias sociaux, on peut entendre un député critiquer la tenue de sa collègue, affirmant que le parlement est le miroir de la société et qu’il doit donc être un bon exemple.

C’est une députée de Momba au nom de Condester Sichwale, elle a été expulsée de la séance parlementaire pour avoir porté un pantalon jugé moulant et séduisant par ses collègues.

Elle a été renvoyée par Job Ndugai, le président du parlement, à la suite d’une plainte concernant sa tenue vestimentaire par un autre législateur, Hussein Amar.

« Le parlement est le miroir de la société et de la Tanzanie, et certaines de nos sœurs portent des vêtements étranges et sont des députées. Que montrent-elles à la société ? a déclaré Amar sous les acclamations des autres députés.

M. Ndugbai a ensuite demandé à la députée vêtue d’un pantalon et un haut jaune de quitter la salle et de s’habiller conformément aux règles du parlement avant de revenir.

Il a en outre demandé au sergent d’armes d’empêcher les législateurs mal vêtus d’entrer dans la chambre.

Lire sur : Zimbabwe : un « projet de loi patriotique » pour punir les citoyens qui critiquent le gouvernement en dehors du pays