• NW TV 23 2
Nigéria :  le gouvernement interdit l'utilisation des mannequins étrangers dans les publicités

Nigéria :  le gouvernement interdit des mannequins étrangers dans les publicités

Au Nigéria, les mannequins étrangers et des voix off aux accents britanniques ne poseront plus dans les publicités nationales. Une décision prise par les autorités nigérianes notamment le Conseil de réglementation de la publicité du Nigéria (l’équivalent de l’ARPP en France).

L’objectif selon les autorités du pays, est d’encourager la promotion par des marques de la population locale et agir par conséquent sur la croissance économique.

« Toutes les publicités, tous les supports de communication marketing ciblés ou exposés sur l’espace publicitaire nigérian doivent utiliser uniquement des mannequins et des artistes de doublage nigérians », a déclaré Steve Babaeko, président du Conseil de réglementation de la publicité du Nigéria (ARCON).

Lire aussi : Bénin : l’Eglise catholique lance « ICTUS BANK », son institution financière

Une première dans le monde et saluée par les publicitaires du Nigéria. Ainsi, à part les campagnes déjà existantes, les entreprises qui n’obéiront pas à cette nouvelle règle tomberont sous le coup de la loi. Elles paieront une taxe de 100 000 nairas, soit approximativement 240 euros par modèle étranger employé dans une publicité.

Soulignons que l’initiative s’inscrit dans la continuité des lois déjà en vigueur qui imposaient aux entreprises de payer des taxes et des charges supplémentaires pour tous les employés étrangers qu’elles embauchaient.

la HAAC demande aux agences de faire valider leurs affiches publicitaires avant diffusion (Communiqué)

Communication : la HAAC demande aux agences de faire valider leurs affiches publicitaires avant diffusion (Communiqué)

Le Président de la Haute Autorité de l’Audiovisuel et de la Communication (HAAC), dans un communiqué rendu public ce lundi 14 juin, annonce des nouvelles mesures dans le secteur de la communication au Togo.

Cette nouvelle donne concerne les agences de communication, de publication, les sociétés de presse audiovisuelle, de presse écrite et en ligne. Selon la haute autorité, ces entreprises ne doivent pas faire diffuser ou publier des spots publicitaires et des affiches publicitaires sans faire valider en amont le contenu par l’institution.

Le non-respect de cette nouvelle mesure par ces organisations seront sanctionnées conformément aux textes en vigueur, stipule ledit communiqué.

Ainsi, poursuit le communiqué, les éléments à visionner et à valider sont reçus au Secrétariat Général de la HAAC, tous les jours ouvrables de 07H30 à 10H30 et les retraits se feront dans l’après – midi à partir de 14H30.  

Lire aussi : Togo : hausse du prix des produits pétroliers, onde de choc pour la population