Des certificats de nationalité pour les togolais de l'extérieur

Des certificats de nationalité pour les togolais de l’extérieur

Une campagne d’établissement de certificats de nationalité a démarré la semaine dernière dans la sous-région à l’endroit de la diaspora togolaise. Elle est l’initiative du gouvernement togolais par le biais de son ministère des affaires étrangères, de l’intégration régionale et des Togolais de l’extérieur.

Le ministère des affaires étrangères est appuyé dans cette campagne qui se déroule sous forme de missions foraines, par la direction du sceau, de la nationalité et de l’identité civile du ministère de la justice et de la législation.

L’opération, dont la première étape s’est déroulée en Côte d’Ivoire, se poursuivra dans trois autres pays de la sous-région. Il s’agit du Gabon, du Nigéria et du Mali.

Selon l’agenda, le tour du Gabon va se poursuivre jusqu’au 21 septembre 2022. Au Nigeria, du 21 septembre au 1er octobre 2022 et au Mali du 1er au 05 octobre 2022.

Lire aussi : Vie chère au Togo : du transfert d’argent direct aux parents d’élèves

Cette initiative salutaire déchargera les togolais de l’extérieur, qui seront obligé de rentrer au pays pour l’établissement de leurs certificats de nationalité.

Notons qu’en Côte d’Ivoire, les autorités ont salué la mobilisation des togolais, témoignant l’intérêt de l’opération.

Réduction de 12% sur les billets d’avion chez Asky pour la diaspora togolaise

Réduction de 12% sur les billets d’avion chez Asky pour la diaspora togolaise

Le ministre des affaires étrangères Robert Dussey a annoncé lundi, une réduction de 12%, sur les billets d’avion chez Asky pour la diaspora togolaise. L’initiative intervient dans le cadre des actions menées à l’endroit des togolais de l’étranger.  

Pour tout voyage, sans distinction de destination, les Togolais paieront en moins, 12% du tarif habituel d’Asky en classe affaires et économique suite à un accord signé le 5 avril dernier.

La compagnie panafricaine s’engage en retour « à accorder une levée de pénalité pour le premier changement de date effectué 72 heures avant la date du voyage ».

D’après les conditions, seuls les Togolais de l’extérieur disposant d’un passeport togolais ou de la carte d’identité nationale valide et de leur carte consulaire peuvent bénéficier des avantages de cette convention, en achetant leur billet dans une agence de la compagnie Asky.

Lire aussi : Recensement de la Diaspora togolaise : voici les sites officiels pour se faire enrôler

« Cet accord a été préconisé parce que la majorité de la diaspora togolaise se trouve en Afrique et cette compagnie (Asky) dessert beaucoup de villes africaines », indique le communiqué qui annonce également des négociations avec d’autres compagnies.

Togo : la conférence sur les transitions politiques reportée

Togo : la conférence sur les transitions politiques reportée

Initialement prévue sur le 21 avril prochain, la conférence internationale de haut niveau annoncée par le gouvernement togolais n’aura plus lieu.

Elle a été reportée à une date ultérieure, nous communique le ministre en charge des Affaires étrangères, Robert Dussey.

En effet, sur initiative du Togo, une conférence sur les « transitions politiques et la lutte contre le terrorisme au Sahel et en Afrique de l’ouest » était prévue dans la capitale. Elle a pour objectif de contribuer aux efforts de stabilisation dans le Sahel et de l’Afrique de l’Ouest.

Lire aussi : 27 avril au Togo : le Grand Lomé s’active pour une bonne célébration

La rencontre, organisée en collaboration avec les Nations Unies, est ainsi « reportée à une date ultérieure qui sera communiqué à tous les acteurs nationaux et internationaux en temps opportun ».

Recensement de la Diaspora togolaise : voici les sites officiels pour se faire enrôler

Recensement de la Diaspora togolaise : voici les sites officiels pour se faire enrôler

Le recensement de la Diaspora togolaise a démarré ce mardi 08 mars 2022. La cérémonie de lancement a été présidée par Prof Robert Dussey, ministre des affaires étrangères en charge des togolais de l’extérieur.

Dans les prochains jours, le gouvernement togolais aura une idée claire sur le nombre de ses citoyens vivant à l’extérieur. Ce premier recensement, dans l’histoire du pays, permettra de mieux connaitre les besoins administratifs et d’accompagnement de ces derniers.

Dans cette dynamique, le recensement se fera sur les sites : www.recensement.diaspora.tg et www.diasporatg.org. Egalement, des recenseurs agréés sont mobilisés pour faciliter l’accès de tous au site et une cellule d’assistance est mise en place avec un HelpDesk sur les applications WhatsApp et Télégram au +228 91 31 89 10.

Toutes les dispositions sont prises pour protéger les données personnelles des personnes, a rassuré le ministre Dussey lors de son allocution.

L’opération qui permettra d’avoir le nombre exact des togolais vivant à l’extérieur et la cartographie de leur résidence, s’inscrit dans les priorités de la feuille de route du gouvernement.

Prof Robert Dussey a exhorté ainsi, l’ensemble des parties prenantes notamment les missions diplomatiques et postes consulaires, la Direction des Togolais de l’extérieur, le Guichet Diaspora, le Bureau et les Délégués pays du HCTE, les responsables des associations et les leaders d’opinion à s’impliquer dans ce processus, à mobiliser et inciter les membres de la diaspora togolaise dans tous les pays à s’enrôler massivement.

Recensement de la Diaspora togolaise, pour un développement plus inclusif

« Nous voulons doter le Togo d’une base de données fiables et performantes permettant d’exploiter la structure, la qualité et la richesse de la diaspora togolaise afin d’en transformer l’actif démographique stratégique en dividende économique et social dans l’intérêt de notre pays », a-t-il déclaré.

Lire aussi : Togo : le virus de Lassa fait un mort, le gouvernement appelle à la vigilance

 « Beaucoup de nos compatriotes ont des compétences que nous ne connaissons pas… Il s’agit ici de profiter de ce recensement numérique pour recenser les compétences de la diaspora afin d’inviter ces compétences pour aider à la mise en œuvre de la feuille de route », a ajouté Robert Dussey.

A l’issue du recensement, les données permettront de rendre plus inclusives, les politiques publiques de développement. Le Togo reçoit l’appui de l’Organisation Internationale pour les Migrations (OIM), le PNUD et d’autres partenaires techniques et financiers.