Euro 2024 La Russie exclue de la compétition

Euro 2024 : La Russie exclue de la compétition

La Russie ne prendra pas part à l’Euro 2024. C’est ce que la fédération russe de football a annoncé ce mardi dans un communiqué.

L’équipe de foot russe n’est pas autorisée à prendre part aux tirages au sort des matchs de qualifications qui débute en octobre. Suspendus par l’UEFA de toutes les compétitions depuis février, Alexandre Golovine et ses coéquipiers se voient encore interdits de participer à une compétition européenne.

La fédération explique cette annonce par « la décision de l’UEFA de suspendre la participation de la Russie et des clubs russes aux compétitions organisées par l’instance » en raison de l’invasion russe en Ukraine.

La Biélorussie risque également d’être exclue de l’Euro 2024 pour avoir soutenu ouvertement la Russie dans sa guerre contre les Ukrainiens.

Elizabeth II : Ces pays interdits d’assister aux funérailles de la reine

Elizabeth II : Ces pays interdits d’assister aux funérailles de la reine

Décédée le 8 septembre à Balmoral à l’âge de 96 ans, la reine Elizabeth II est le monarque ayant eu le plus long règne de l’histoire britannique. Ses Obsèques ont débuté ce 19 septembre à Londres, après une pluie d’hommages rendus à l’illustre disparu.

La reine Elizabeth II sera inhumée à l’abbaye de Westminster ce lundi. Les funérailles seront suivies par les grands dirigeants du monde entier invités spécialement pour prendre part à la cérémonie.

Alors que les invitations ont été envoyées à tous les dirigeants mondiaux, six pays ont été exclus de la liste, rapporte Afrikmag. Selon les informations, les présidents de la Russie, de la Biélorussie, du Myanmar, du Venezuela, de la Syrie et l’Afghanistan sont interdits d’assister aux funérailles du monarque. 

Lire aussi : Ghana : ce roi décline l’invitation aux funérailles de la reine Elizabeth II, la raison

Cette mesure a été prise compte tenu du climat politique actuel que le Royaume-Uni partage avec ces nations. Il n’est pas surprenant que la Russie, n’ait pas reçu d’invitation aux obsèques de la reine. Le conflit ukrainien en est la cause. La Biélorussie a également été exclue compte tenu de son alliance avec la Russie.

La Syrie et le Venezuela, n’ont aucune relation diplomatique avec le Royaume-Uni, ce qui explique leur exclusion de la liste des invités. Quant à l’Afghanistan et la Syrie, ces deux pays ont été exclus après avoir examiné leurs situations politiques actuelles.

Cependant, il faut noter que la Corée du Nord, le Nicaragua et l’Iran ont reçu des invitations, mais uniquement au niveau de leurs ambassadeurs.

Russie : Mikhaïl Gorbatchev, le dernier dirigeant de l'URSS, est décédé

Russie : Mikhaïl Gorbatchev, le dernier dirigeant de l’URSS, est décédé

Prix Nobel de la paix en 1990, Mikhaïl Gorbatchev le dernier dirigeant soviétique, est décédé ce 30 août à Moscou. Il avait 91 ans.

« Aujourd’hui, dans la soirée du mardi, après une longue maladie, Mikhaïl Gorbatchev est décédé », a indiqué l’hôpital clinique central dépendant de la présidence russe.

Ce grand homme a passé les 20 dernières années en retrait de la politique, mais tout en faisant entendre régulièrement sa voix, inquiets des nouvelles tensions avec les États-Unis.

Lire aussi : Nécrologie : le fondateur du Groupe Ramco n’est plus

Plusieurs chefs d’État ont rendu hommage à celui-là qui est considéré comme l’architecte de la fin de la guerre froide.

Mali - Russie : Assimi Goïta et Vladimir Poutine au téléphone, ce qu’ils se sont dit

Mali – Russie : Assimi Goïta et Vladimir Poutine au téléphone, ce qu’ils se sont dit

Le président malien, Assimi Goïta et Poutine se sont échangé par téléphone ce mercredi 10 août 2022 a annoncé dans un tweet le président malien. Une information relayée également par le service de presse du Kremlin.

Dans son tweet, l’actuel homme fort du Mali a indiqué que les échanges ont porté sur les moyens d’intensifier la coopération entre les deux pays.  « J’ai eu un entretien téléphonique avec le Président Poutine. Nous avons évoqué l’appui de la Fédération de Russie à la transition politique malienne et j’ai salué la qualité de notre partenariat respectueux de la souveraineté du Mali et des aspirations de sa population ».

De son coté, Kremlin a évoqué les questions relatives au développement des échanges entre les deux Etats et d’autres sujets.

Lire aussi : Voici pourquoi Emmanuel Adebayor est en Russie

« Assimi Goita a exprimé à Vladimir Poutine sa reconnaissance pour le soutien apporté par la partie russe à son pays. Les deux dirigeants ont évoqué plusieurs questions relatives à la promotion de coopération bilatérale en matière de commerce, d’économie et autres », indique la présidence russe, rapporté par Sputnik Afrique. MM Poutine et Goïta ont également exprimé leur satisfaction face « au niveau de coopération russo-malienne dans le domaine de la politique étrangère, y compris en matière de coordination des positions au sein de l’Onu », précise le média russe.

Que fait Emmanuel Adebayor en Russie ?

Voici pourquoi Emmanuel Adebayor est en Russie

L’ex capitaine des Eperviers du Togo, Emmanuel Adebayor est en terre russe depuis le 30 juin. Sur la toile, des questions se posent sur la présence de l’international togolais au pays de Vladimir Poutine.

En effet, Emmanuel Adebayor, n’est pas allé pour rencontrer Poutine. Il a été un invité spécial d’un évènement sportif. Il fait partie des prestigieuses personnalités invitées pour rehausser l’éclat des prix internationaux RB 2022 organisés ce jeudi 30 juin à Moscou, en Russie.

En effet, Adebayor a été un invité spécial de la cérémonie de remise des prix internationaux RB Prise 2022. Elle s’est déroulée ce jeudi 30 juin au Palais de gymnastique Irina Viner-Usmanova, situé dans le complexe Luzhniki à Moscou.

Lire aussi : Football : Adebayor porte une nouvelle casquette au sein de la CAF

 « Je suis très heureux d’être invité à cet événement, ce sera intéressant de trouver de nouveaux amis à Moscou, de parler de football et d’affaires », confie l’ancien buteur d’Arsenal, de Manchester City, etc.

De par le passé, l’Italien Alexandre Del Piero et le Portugais Luis Figo ont associé leur image à cet évènement.

Russie : l’avion de l’apocalypse est resté au sol

Russie : l’avion de l’apocalypse est resté au sol

L’avion de l’apocalypse de Poutine faisait partie de l’arsenal militaire qui devrait défiler ce lundi. Mais pour des raisons de météo, il n’a pas eu lieu. En effet, la Russie célébrait la victoire contre le nazisme en 1945. Un jour commémoré chaque par des festivités notamment un défilé terrestre et aérien.

Sauf que pour cette année les choses ne vont pas se passer comme prévu pour Vladimir Poutine qui encore une fois comptait exhiber son dispositif militaire.

En effet, cette année seul le défilé terrestre a eu lieu sur la place rouge à Moscou. Celui de l’aérien n’a pas eu lieu pour des raisons météorologiques. Ce qui a empêché de facto le décollage de l’avion de l’apocalypse.

Lire aussi : Russie-Ukraine : Poutine interdit ces devises pour les livraisons de gaz

Il était prévu la démonstration de 77 avions de combat y compris celui de chasse Mig défiler en dessinant la lettre ‘’Z’’. Le symbole utilisé par l’armée russe au début de l’invasion de l’Ukraine.

Pour rappel, l’avion de l’apocalypse un Ilyushin II-80 sans fenêtre. D’après les détails fournis par le site Futura, l’avion qualifié de bunker est long de 59 mètres et lourd de 208 tonnes.

Le grand oiseau volant est doté d’un blindage spécial et ne comporte aucun hublot. Son nez bosselé « enferme un équipement de communication satellite et des liaisons radio ». L’appareil volant a pour rôle de transporter le président russe en cas d’attaque nucléaire.

Nigéria : Buhari traîné en justice pour des cartes SIM bloquées, Biden met en garde

Nigéria : Buhari traîné en justice pour des cartes SIM bloquées, Biden met en garde

Le président nigérian, Muhammadu Buhari a été traîné en justice pour son incapacité à débloquer les lignes téléphoniques de plus de 72 millions d’abonnés interdits de passer des appels sur leur carte SIM.

La poursuite intentée par Socio-Economic Rights and Accountability Project (SERAP) fait suite à la récente directive du gouvernement fédéral aux entreprises de télécommunications de bloquer les appels sortants sur toutes les lignes non liées.

Face à la situation, les Etats-Unis mettent en garde contre une cyberattaque contre la Russie.

Un rapport rédigé par la Cybersecurity and Infrastructure Security Agency a mis en garde contre une menace accrue de cyberattaques russes sur les infrastructures critiques.

Lire aussi : Burundi : le Chef de l’Etat a joué le rôle de Jésus lors du chemin de la croix (Photo)

De ce fait, il recommande plusieurs actions immédiates que « toutes les organisations » doivent prendre pour protéger leurs réseaux.

La Russie livre des hélicoptères de combat, des radars dernière génération à l'armée malienne

La Russie livre des hélicoptères de combat, des radars dernière génération à l’armée malienne

Ce mercredi 30 mars 2022, le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel Sadio Camara a réceptionné plusieurs lots de matériels militaire. Ceci, en renforcement de l’armée malienne.

D’après la FAMa, qui relaie l’information sur ses comptes sociaux, ces nouveaux matériels joueront un rôle très essentiel dans le renforcement de capacités opérationnelles des FAMa dans leur mission de sécurisation des personnes et de leurs biens.

« Fruits d’un partenariat sincère et très ancien (Russie-Mali), ces matériels composés, entre autres, des hélicoptères de combat, des radars dernière génération et beaucoup d’autres matériels nécessaires dans la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violant qui sévit dans notre pays », déclare la FAMa.

Lire aussi : Mali : la junte suspend la diffusion de RFI et France 24 jusqu’à nouvel ordre

A l’entame de ses propos, le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants, le Colonel Sadio Camara a salué l’engagement du peuple Malien qui a abandonné d’autres priorités pour doter les Forces Armée Maliennes. Il a aussi exprimé sa gratitude envers les autorités de la transition d’avoir fait de la sécurité leur priorité. ‘’Aujourd’hui nous pouvons dire avec fierté que notre Armée Nationale est capable d’opérer en toute autonomie sans demander de l’aide à qui que ce soit’’, a martelé le Ministre de la Défense et des Anciens Combattants.

L’arrivée de ces équipements purement militaire contribuera à la réussite des opérations FAMa à travers le ‘’plan Maliko’’, ‘’l’opération Kêlêtigui’’ et beaucoup d’autres.

Burkina Faso : « non à la coopération militaire avec la France, Oui à la Russie », la société civile bouillonne

Burkina Faso : « non à la coopération militaire avec la France, Oui à la Russie », la société civile bouillonne

Une coalition interpelle la junte militaire au pouvoir les demandant de stopper la coopération militaire avec la France en faveur des forces russes.

En effet, ce dimanche, s’est tenu un rassemblement d’une coalition d’organisations de la société civile burkinabé. L’objectif de la rencontre s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le terrorisme qui continue de sévir dans le pays.

Plus de confiance

D’après les diverses interventions, le regroupement conteste « l’installation de bases de forces étrangères » qui, d’après eux, ne méritent plus leur confiance.

“Non à la coopération militaire avec la France, Oui à la Russie”, “Armée française dégage!”, pouvait-on lire sur certaines pancartes.

“Nous sommes là aujourd’hui pour réclamer notre liberté. Ce meeting est une occasion pour nous de démontrer notre soutien aux forces de défense et de sécurité du Burkina Faso. C’est pour également rappeler aux autorités que la jeunesse ne tolèrera aucun échec”, a déclaré aux journalistes, Ismaël Nana, Secrétaire général de la Coalition.

Lire aussi : Crise au Ghana : réduction de 30% des salaires du Président Nana Akufo-Addo et ses ministres

“Les autorités doivent diversifier leurs partenaires dans cette lutte contre le terrorisme en allant vers les pays comme la Russie, la Chine, la Corée du nord qui sont des puissances militaires”, a-t-il ajouté.

“Nous demandons l’annulation des accords coloniaux en matière de défense”, a martelé le Secrétaire général de “Faso Lagam Taaba Zaka”, une coalition créée au lendemain du coup d’État du 24 janvier contre le président Roch Marc Christian Kaboré.

Guerre en Ukraine : « contre-réaction », la Russie impose des sanctions aux Etats-Unis

Guerre en Ukraine : « contre-réaction », la Russie impose des sanctions aux Etats-Unis

Alors que les occidentaux ont sanctionnés la Russie et des responsables russes pour la guerre en Ukraine, Moscou a répondu en annonçant mardi, des sanctions contre le président américain Joe Biden et plusieurs hauts responsables américains.

Joe Biden dans la liste

Le président américain Joe Biden, le secrétaire d’État Antony Blinken, le secrétaire à la Défense Lloyd Austin et dix autres responsables de l’administration et personnalités politiques américaines, ont été sanctionnés par la Russie. Cette action de Moscou intervient en représailles au fait que les principaux dirigeants russes, dont le président Vladimir Poutine, ont été placés sur la liste noire par Washington.

Le président Biden figure en tête de la liste des 13 noms, suivi de Blinken et d’Austin. Le président des chefs d’état-major interarmées, le général Mark Milley, le conseiller à la sécurité nationale Jake Sullivan, le directeur de la CIA William Burns et l’attachée de presse de la Maison Blanche Jen Psaki sont également nommés. Plus bas dans la liste, l’ancienne secrétaire d’État Hillary Clinton et le fils de Biden, Hunter, dont les relations avec une entreprise énergétique ukrainienne ont déjà été remises en question et critiquées, sont également inclus.

Lire aussi : Crise Ukrainienne : « C’est de l’arrogance », la Corée du nord critique les Etats-Unis

Moscou a décrit ces sanctions comme une « contre-réaction » à la « voie extrêmement russophobe prise par l’administration américaine actuelle ». Selon l’agence russe RT, les sanctions incluent l’interdiction à ces personnes d’entrer en Fédération de Russie. Cependant, la déclaration du Kremlin indique que Moscou n’exclurait pas un contact avec des responsables américains « s’ils répondent à nos intérêts nationaux ».

Moscou indique également que d’autres noms seront ajoutés à la liste « dans un avenir proche ». « De hauts responsables américains, des responsables militaires, des législateurs, des hommes d’affaires, des experts et des personnalités des médias qui sont russophobes ou contribuent à inciter à la haine envers la Russie » seront également mis sur liste noire, a averti le Kremlin.