FECAFOOT : la FIFA sanctionne l'institution de Samuel Eto’o

FECAFOOT : la FIFA sanctionne l’institution de Samuel Eto’o

La FIFA vient de sanctionner lourdement la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT) pour licenciement abusif de son ancien sélectionneur de l’équipe nationale.

Remplacé par Rigobert Song, l’ancien sélectionneur Toni Conceiçao qui a conduit l’équipe nationale à la dernière Coupe d’Afrique des Nations. Ainsi, le technicien portugais a saisi le Tribunal de la FIFA. Après avoir tranché l’affaire, la chambre du statut du joueur a reconnu le caractère « abusif »de ce licenciement.

Lire aussi : CAF : La CAN Côte d’Ivoire 2023 reportée, les raisons

En effet, assigné pour deux principaux objectifs lors de son contrat notamment, qualifier pour la finale de la CAN jouée au Cameroun, et se qualifier pour la Coupe du monde qui se disputera au Qatar.

Le premier n’a pas été atteint car les Lions Indomptables ont été demi-finaliste et le second l’a été mais sous la direction de Rigobert Song, successeur de Conceiçao sur le banc.

Ainsi, l’affaire pourra faire objet d’appel devant le Tribunal arbitral du sport, ce qui va contraindre la Fécafoot à passer à la caisse. Toni Conceiçao peut espérer toucher 1 milliard de francs CFA, soit environ 1,5 million d’euros.

Une somme qui correspond au cumul de tous ses salaires jusqu’en 2023, ajoutée à l’indemnité de licenciement abusif. Egalement entrée en litige avec son équipementier Le Coq Sportif pour des raisons similaires (rupture unilatérale de contrat), l’instance présidée par Samuel Eto’o se prépare à signer de gros chèques.