• NW TV 23 2
ces 5 bienfaits et vertus insoupconnes du gingembre

Santé : ces 5 bienfaits et vertus insoupçonnés du gingembre

Le gingembre est une plante aux multiples bienfaits. Très connu pour ses effets aphrodisiaques, ce serait une énorme erreur de le réduire à seulement cette vertu. Le gingembre dispose également de multiples bienfaits sur la santé. C’est un vrai boosteur.

Retrouvez dans cet article 5 vertus insoupçonnées de cette plante

  • Peut soulager un rhume

Le thé de gingembre est excellent contre un début de rhume. Il favorise la transpiration donc peut être utilisé pour traiter la grippe ou le rhume.

  • Calme les nausées légères et matinales

Le gingembre est réputé pour réduire les symptômes associés au mal de transport, vertiges, nausées et vomissements.

  •  Peut soulager la douleur

Cette vertu est liée à ses puissantes qualités anti-inflammatoires. Des études soutiennent que le gingembre peut être utilisé pour soulager l’arthrose et apaiser des brûlures.

  • Calme le système digestif

Le gingembre possède une substance qui favorise l’élimination de l’excès de gaz dans le système digestif et qui est connue pour apaiser le tractus intestinal.

  • Le gingembre améliore votre santé cardiaque

Oui, il aide à gérer votre niveau de cholestérol. En effet, le gingembre réduit les dommages aux artères et diminue l’hypertension artérielle. Il facilite également la circulation sanguine. Ce qui est bénéfique pour le cœur.

Lire aussi : Santé : consommer une bière par jour, produit un effet positif à l’organisme

Cependant, il faut noter que le gingembre est déconseillé à certaines personnes, car c’est une herbe puissante qui agit de manière pharmacologique. Notamment, les personnes souffrant d’hypotension ou de brûlures d’estomac.

Cameroun : la variole du singe détectée dans 2 districts

Cameroun : la variole du singe détectée dans 2 districts

La variole du singe ou encore le monkeypox fait sa propagation dans le monde. Détecté il y’a quelques mois au Ghana et au Nigéria, le virus a été détecté au Cameroun.

Ce lundi, les autorités camerounaises ont alerté sur la détection de la variole du singe dans le sud-ouest du pays.

« Des cas de variole du singe ont été signalés dans les districts de santé de Mbonge et Kumba », a alerté, lundi 10 octobre, Filbert Eko Eko, délégué régional de la santé publique de la région du Sud-Ouest du Cameroun. »

Lire aussi : Monkeypox, le nouveau virus détecté chez les homosexuels ?

Des tests effectués dans le laboratoire du Centre Pasteur de Yaoundé au Cameroun le 8 octobre, ont confirmé des cas de variole de singe », a relevé le docteur Filbert Eko Eko dans une correspondance aux responsables sanitaires de la région, afin de préparer une riposte contre la maladie.

Des dispositions ont été prises pour répondre efficacement à l’urgence sanitaire a rassuré les autorités sanitaires.

Lutter Contre Les Médicaments Qui Tuent En Afrique : Une Approche Collaborative Et Intégrée

Lutter Contre Les Médicaments Qui Tuent En Afrique : Une Approche Collaborative Et Intégrée

La circulation de produits médicaux falsifiés et qualité inférieure (MFQI) constitue un grave problème de santé publique pour les individus, les familles, les communautés et les pays en les privant de l’accès à des médicaments abordables et de bonne qualité.

Bien qu’il existe des signes encourageants de croissance de la production locale de produits pharmaceutiques dans la région africaine, une étude réalisée en 2019 indique que seuls 10 à 30 % des médicaments consommés en Afrique subsaharienne sont fabriqués localement (McKinsey, 2020).

Sensibles à ce fléau sanitaire majeur, les gouvernements africains ont uni leurs forces à celles de l’OMS et d’autres acteurs des secteurs public et privé, y compris la société civile, pour trouver des moyens de lutter efficacement contre cette menace pour la santé publique, et améliorer substantiellement l’accès des patients à des médicaments et à des soins de santé de qualité.

Conformément à la déclaration politique signée par six pays africains (République du Congo, Ghana, Niger, Ouganda, Sénégal et Togo) le 18 janvier 2020, l’objectif principal de l’Initiative de Loméest de mettre en œuvre des plans nationaux de lutte contre les MFQI avec une action interministérielle et une contribution coordonnée des autorités publiques et du secteur privé.

Lutter contre les faux médicaments

En tant que coordinateur politique de l’initiative, la République togolaise s’est portée volontaire pour mener un projet pilote de lutte contre les MFQI qui sera lancé au quatrième trimestre 2022.

Dans le cadre de la 72e session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique,  le Ministère de la Santé de la République du Togo, l’OMS et la Fondation Brazzaville organisent un événement parallèle le 23 août 2022 à 18h15 (UTC) en salle plénière Centre International des Conférence de Lomé (CICL).

Parmi les intervenants de haut niveau :Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur Général de l’OMS ;Dr Matshidiso Rebecca Moeti, Directrice Régionale de l’OMS pour l’Afrique ; Minata Samaté Cessouma, Commissaire en charge de la Santé, des Affaires humanitaires et du Développement social de l’Union Africaine ; Pr Moustafa Mijiyawa, Ministre de la Santé, de l’Hygiène publique et de l’Accès universel aux soins du Togo ; Dr Mamessilé Aklah Agba-Assih, Ministre déléguée de la Santé, de l’Hygiène publique et de l’Accès universel aux soins du Togo et M.Richard Amalvy, Directeur général de la Fondation Brazzaville.

Les objectifs de l’événement sont les suivants :

  • Réunir les Ministres de la Santé et/ou leurs représentants pour partager des informations actualisées et les meilleures pratiques mises en œuvre pour lutter contre les médicaments de qualité inférieure et falsifiés dans les pays africains ;
  • Présenter les objectifs de l’initiative de Lomé contre les MFQI et toutes les actions entreprises depuis la signature de la déclaration politique en 2020, ainsi que toutes les autres initiatives existantes sur la lutte contre les MFQI au niveau en Afrique ;
  • Inviter les ministres présents à optimiser la coordination de la lutte contre les MFQI au niveau du continent et à faire des recommandations dans ce sens.

À propos de l’Initiative de Lomé

L’Initiative de Lomé a été lancée en janvier 2020 lors du Sommet de Lomé, au cours duquel six chefs d’État et de gouvernement africains (Congo, Ghana, Niger, Ouganda, Sénégal et Togo) ont signé une déclaration politique s’engageant à lutter contre le trafic de médicaments falsifiés et de qualité inférieure en ratifiant les accords internationaux existants ; en introduisant de nouvelles sanctions pénales contre les trafiquants et en sensibilisant à ce fléau de santé publique, avec le précieux soutien des représentants des organisations internationales.

Lire aussi : Commerce Illégal Des Espèces Protégées : Les Éléphants, Risque Croissant D’extinction

La Fondation Brazzaville apporte un appui technique aux ministres de la Santé des pays signataires, ainsi qu’aux divers ministères qui ont un rôle à jouer dans ce combat. L’urgence de la situation appelle à un élargissement de cette initiative à d’autres pays, ainsi qu’à la mobilisation d’autres acteurs publics-privés nourrissant le même objectif. La Gambie, la République du Congo et la Guinée-Bissau ont exprimé leur volonté de rejoindre l’initiative.

À propos de la Fondation Brazzaville

La Fondation Brazzaville est une organisation indépendante à but non lucratif basée à Londres et enregistrée auprès de la Charity Commission for England and Wales (n.1160693). Sa vision est de cultiver l’afro-optimisme pour trouver des solutions endogènes aux défis du continent et leur donner un impact durable, en soutenant la primauté de la compétence africaine dans les champs d’intervention suivants :

  • Paix – notamment la résolution des conflits internationaux et internes ;
  • Environnement – notamment la protection des écosystèmes, de la biodiversité et des communautés ;
  • Santé publique – notamment la préservation et l’amélioration de la santé et du bien-être des populations.

Ses actions sont destinées à soutenir l’Agenda 2063 de l’Union africaine et participent à réaliser les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies.

Togo : Faure Gnassingbé reçoit un certificat de reconnaissance de l’OMS

Togo : Faure Gnassingbé reçoit un certificat de reconnaissance de l’OMS

Le Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé, a ouvert ce jeudi 22 août, la cérémonie d’ouverture des travaux de la 72è session du Comité régional de l’OMS pour l’Afrique. Et à l’occasion, Lomé a été une fois encore reconnu, capitale mondiale de la santé.

Une reconnaissance marquée par l’élimination par le Togo de quatre (04) maladies tropicales négligées notamment; la dracunculose ou maladie de ver de Guinée, la filariose lymphatique, la trypanosomiase humaine africaine (THA) ou maladie du sommeil et récemment le trachome.

Ainsi, pour célébrer cette prouesse du Togo, l’Organisation mondiale de la santé a remis officiellement un certificat de reconnaissance à Faure Gnassingbé. Il l’a reçu des mains du Dr Tedros, Directeur Général de l’institution mondiale de la santé.

Lire aussi : Le Togo, 4e pays africain à vaincre le Trachome selon l’OMS

Cette 72è rencontre dont abrite le Togo, prendra fin le 26 août prochain. En effet, dans son discours, le Chef de l’Etat a exprimé sa gratitude aux partenaires pour cette marque de confiance renouvelée au Togo. Ceci, pour les résultats dans le domaine de la santé.

« La santé est une priorité de cohésion sociale que le gouvernement togolais a placée au cœur de sa politique de développement », a indiqué Faure Gnassingbé.

Jill Biden : Malade, la première américaine dame serait entre la vie et la mort

Jill Biden : Malade, la première dame serait dans un état critique

Les Américains retiennent leur souffle. La première dame, Dr Jill Biden, a été testée positive au Covid-19. Selon sa porte-parole, elle présente des symptômes bénins. Par conséquence, elle serait dans un état critique.

Bien qu’elle soit doublement vaccinée, l’épouse du président Biden a été testée positive le dernier jour d’un voyage à la plage en Caroline du Sud après Joe Biden soit remis d’un léger malaise. Ce 15 août, Jill a développé des symptômes de rhumes graves, rapporte sa porte-parole.

Dans un communiqué publié, la femme âgée de 71 ans s’isolera pour suivre des soins intensifs pendant au moins cinq jours.

Lire aussi : Etats-Unis : Joe Biden tombe lors d’une balade à vélo (photo)

L’inquiétude sur l’état de santé de la première dame actuelle a provoqué une panique aux États-Unis. Pour cause, la létalité due au Covid-19 est très élevée chez les patients âgés de plus 65 ans.

Néanmoins, la porte-parole de Jill Biden assure, qu’elle se repose actuellement dans une résidence privée. Elle devrait se rendre jeudi à Orlando, en Floride jeudi, pour des événements au Walt Disney World.

Pape François au Canada : la santé du pontife ne s’améliore pas

Pape François au Canada : la santé du pontife ne s’améliore pas

En visite au Canada cette semaine, la santé du Pape François suscite toujours des interrogations. Au cours de son séjour, le pontife (85 ans) doit remplir des obligations sacerdotales notamment une grande messe dans un stade à l’ouest du pays.

Arrivé sur le continent américain pour un « pèlerinage pénitentiel », l’état de santé du dirigeant du Vatican fait l’objet de toutes les attentions.

Lire aussi : Eglise : victime « d’abus de pouvoir », ce prêtre catholique se suicide

En effet, le souverain pontife souffrant de douleurs aux genoux, est arrivé à Edmonton en fauteuil où il a été accueilli par Justin Trudeau, le Premier ministre canadien. Son programme de la semaine un peu chargé, a été allégé par le Vatican, rapporte Franceinfo.

Le média affirme également que le pape n’arrive plus à marcher qu’avec une canne et sans se tenir debout longtemps.

Les rumeurs sur sa prochaine démission ont néanmoins été démenties par lui-même lors d’une récente interview.

« Cela ne m’a jamais effleuré l’esprit », a-t-il précisé à l’agence Reuters le 2 juillet dernier.

Une étude révèle que le célibat est dangereux pour la santé

Une étude révèle que le célibat est dangereux pour la santé

Une récente étude révèle que le célibat pourrait avoir des répercussions dangereuses pour la santé surtout chez l’homme.

Le célibat est l’état légal d’une personne qui est en âge de vivre en couple ou de se marier, mais qui n’a pas de conjoint dans sa vie sentimentale ou sexuelle. Il peut aussi inclure, les personnes mariées (séparées ou non) et les divorcés qui ne cohabitent pas avec un conjoint, les veufs et veuves.

Anne Vingggaard Christensen, une chercheuse danoise est l’auteure de cette découverte. Elle a effectué des recherches sur des malades ayant subi une opération du cœur. Ainsi, ceux et celles qui sont célibataires ont moins de chance de survivre durant l’année qui suit leur opération du cœur (pour divers motifs).

Anne Vingggaard Christensen a poursuivi en établissant également que les hommes célibataires étaient plus « à risques » que les femmes. Evoquant des raisons d’ordre sociologique, la chercheuse, dans ses explications, indique que les hommes sont par nature plus susceptibles de se reposer sur leur moitié lorsqu’ils sont souffrants. Cela corrobore le fameux mythe de l’homme malade qui se plaint et retombe en enfance.

Lire aussi : Monkeypox, le nouveau virus détecté chez les homosexuels ?

Alors que c’est tout le contraire chez les femmes. En effet, les femmes supporteraient beaucoup plus facilement la maladie, la douleur et les contraintes physiques. Biologiquement et sociologiquement, elles sont plus fortes que les hommes. Elles s’occupent plus d’elles-mêmes lorsqu’elles sont souffrantes.

Somme toute, le célibat, dans les deux cas est un facteur aggravant qui met souvent en péril la rémission des patients après une opération lourde, ou une maladie grave.

Réduire le stress : voici pourquoi vous devez pleurer au moins une fois par semaine

Réduire le stress : voici pourquoi vous devez pleurer au moins une fois par semaine

Les conseils de ce jour pour réduire le stress sont un peu marrants mais importants car votre santé en dépend. Tout d’abord commençons par cette anecdote d’un professeur japonais dont les élèves ont surnommé  » professeur de larmes ». Un surnom car pour réduire son stress, le professeur Hidefumi Yoshida, verse une larme sinon plusieurs larmes.

En effet, nous vivons dans un monde où chaque jour le cumul du stress est conséquent. Que ce soit dans le milieu professionnel ou ailleurs nous ne sommes pas l’abri.

Ceci étant, des chercheurs ont trouvé, les larmes, comme l’un des remèdes du stress. Il faut pleurer tout simplement. Marrant non !

Verser des larmes, « stimule le système nerveux parasympathique, ralentit le rythme cardiaque et produit un effet apaisant sur l’esprit », indique le professeur Hidefumi. Pleurer est une thérapie pas comme les autres. « Pleurer est bien plus efficace contre le stress que rire ou dormir », ajoute t-il.

Lire aussi : Les Femmes Qui Ont Plus De Rapports S3xuels « Ont Un Cerveau Mieux Développé »

Tout comme écouter de la musique émouvante, regarder des films et lire des livres à faire pleurer dans les chaumières, apparaît bénéfique pour la santé mentale.

Le docteur William Frey de l’université du Minnesota, d’après une étude menée, affirmait déjà au début des années 80 que les larmes libéraient des endorphines. Ce qui favorise un sentiment de bonheur et de bien-être.

Depuis et à travers bien d’autres recherches, certains chercheurs voient les larmes comme une excellente thérapie pour les personnes qui rencontrent des difficultés à exprimer leurs émotions.

Avec The Independant

Ouvrez les livres et fermez vos jambes, ordonne la ministre de la santé aux filles

« Ouvrez les livres et fermez vos jambes », ordonne une ministre aux filles

La ministre sud-africaine de la Santé du Limpopo est critiquée pour son message d’éducation sexuelle aux filles lors d’une visite scolaire.

Phophi Ramathuba a dit aux filles « d’ouvrir vos livres et de fermer vos jambes » – d’une manière plutôt brutale d’encourager l’abstinence pour prévenir les infections par le VIH/SIDA.

Elle a déclaré que les filles étaient attirées par des hommes plus âgés utilisant des produits de luxe comme des perruques et des smartphones coûteux.

Son message a cependant été appelé à faire peser le fardeau de la responsabilité sexuelle sur les filles uniquement, car de nombreuses personnes en ligne ont déclaré qu’il était également de la responsabilité des garçons et des hommes d’arrêter de s’en prendre à elles.

La ministre a défendu son message, affirmant qu’il avait été sorti de son contexte et qu’elle avait également conseillé aux garçons de ne pas se livrer à des activités sexuelles, rapporte le journal Times Live.

Lire aussi : Togo : la production de duplicata de nationalité bientôt décentralisée

L’année dernière, les données des provinces d’Afrique du Sud ont montré qu’il y avait eu une augmentation significative du nombre de grossesses chez les adolescentes pendant la pandémie.

La mise en œuvre de programmes d’éducation sexuelle dans certaines écoles a été interrompue suite à la résistance des parents.

La loi sud-africaine sur les infractions sexuelles existe pour sévir contre les auteurs et un registre des auteurs d’infractions est disponible pour les institutions, mais de nombreuses victimes craignent de signaler ces crimes.

Avec mondeactuel.net

vous allez probablement arrêter de raser vos poils du pubis après avoir lu ceci

Santé : vous allez probablement arrêter de raser vos poils du pubis après avoir lu ceci

Tous les poils jouent un rôle dans le contrôle de la température corporelle et les poils du pubis font probablement partie. Mais pour des raisons hygiéniques ou esthétiques, certains ont tendance à raser ces poils. Une pratique déconseillée par des spécialistes du domaine.

Ainsi, à la question de garder ou de raser ses poils de pubis, des spécialistes ont donné leurs avis.  Selon ces derniers, les poils jouent un rôle déterminant sur le corps de l’homme surtout dans la partie intime de la femme.

Les spécialistes ont évoqué le rôle naturel des poils du pubis. Selon leur avis, les poils protègent l’organisme surtout la partie intime de l’homme contre les micros lésions et infections. Spécialement chez la femme, raser les poils l’expose à un risque accru des infections. Aussi, l’épilation régulière expose entre autres à des micro lésions, rougeurs, démangeaisons.

D’après le docteur Rousseaux, les poils limitent la sécheresse vaginale. Selon lui, si on les rase, la peau est moins bien lubrifiée. « Le problème se pose notamment avec les poils pubiens, car si on les épile intégralement, il y a un risque de sécheresse, en plus d’un risque d’infection », a-t-il souligné.

Les spécialistes ont évoqué également l’importance des poils lors des rapports sexuels. En effet, au cours des parties de jambes en l’air, les polis du pubis contribuent à avoir une relation sexuelle plus épanouie.

Lire aussi : Santé : croiser les jambes, une position d’élégance mais dangereuse

Ils protègent efficacement des frottements pendant les rapports. Ainsi, lors des frottements, les poils jouent la fonction de capteur de phéromones. Ils saisissent à cet effet, des messages moléculaires et d’envoyer des signaux sexuels à son conjoint.