L’Union africaine suspend le Soudan avec effet immédiat

L’Union africaine suspend le Soudan avec effet immédiat

Le Conseil de paix et de sécurité de l’Union Africaine, dans un communiqué a suspendu avec effet immédiat le Soudan et ses instances. Ceci, suite au « changement inconstitutionnel de gouvernement » intervenu dans le pays.

Selon l’UA, ce changement est qualifié d’affront aux valeurs partagées et à ses normes démocratiques.

Ainsi, cette suspension sera de rigueur jusqu’à la restauration effective des autorités de transition co-dirigées par des civils.

Lire aussi : Côte d’Ivoire : présidentielles 2025 dans le viseur ? cette sortie de Gbagbo suscite des interrogations

Ce lundi 25 octobre, le général Abdel Fattah al-Bourhane, chef d’état-major de l’armée soudanaise, annonçait l’état d’urgence. Il a dissous le Conseil souverain de transition et le gouvernement. Le général a également limogé les gouverneurs régionaux.

Depuis, les manifestants sont descendus dans les rues de Khartoum, la capitale, dénonçant les mesures du général Bourhane et réclamant un gouvernement civil.

Coup d’Etat au Soudan: les Etats-Unis prennent une décision drastique contre le pays

Coup d’Etat au Soudan: les Etats-Unis prennent une décision drastique contre le pays

Le putsch survenu le lundi, continue de faire tomber des conséquences sur le pays. Dans le rang des conséquences, les Etats-Unis, qui condamnent ce coup d’Etat ont pris une décision.

Il s’agit de la suspension d’une aide d’urgence économique de 700 millions de dollars. « Les Etats-Unis condamnent les actions prises pendant la nuit par les forces militaires soudanaises », a déclaré le porte-parole du département d’Etat américain Ned Price.

« L’arrestation de responsables gouvernementaux civils et d’autres dirigeants politiques, dont le Premier ministre (Abdalla) Hamdok, met en péril la transition du pays vers le régime civil démocratique. »

« A la lumière de ces événements, les Etats-Unis suspendent l’aide d’urgence de 700 millions de dollars en tant que fonds de soutien économique au Soudan », a-t-il ajouté.

Lire aussi : Soudan : Coup d’Etat en cours dans le pays

Ned Price a exhorté l’armée soudanaise à libérer immédiatement tous les acteurs politiques détenus. Restaurer complètement le gouvernement de transition dirigé par des civils. Et pour finir, s’abstenir de recourir à la violence contre les manifestants.

Le président du Conseil de souveraineté du Soudan, Abdel Fattah Al-Burhan, a déclaré l’état d’urgence dans l’ensemble du pays. Ainsi que la dissolution du Conseil de souveraineté et du gouvernement de transition.

Soudan : Facebook supprime plusieurs comptes pour des actions jugées inauthentiques

Soudan : Facebook supprime plusieurs comptes pour des actions jugées inauthentiques

Pour « soupçon de comportement coordonné inauthentique », Mark Zuckerberg et son équipe ont procédé à la suppression de plusieurs compte Facebook.

Selon les arguments de Facebook, ces comptes étaient liés aux Forces de sécurité rapide (RSF), qui sont gérées par le gouvernement soudanais.

 « Nous avons supprimé 116 pages, 666 comptes Facebook, 69 groupes et 92 comptes Instagram au Soudan qui ciblaient le public national de ce pays », a déclaré Facebook dans un communiqué.

Au total 735 comptes liés à ce puissant groupe paramilitaire au Soudan supprimés pour des actions qui ne cadrent pas avec la politique de Facebook.

 « Les personnes à l’origine de cette activité utilisaient de faux comptes – dont beaucoup étaient déjà détectés et désactivés par nos systèmes automatisés – pour gérer des groupes et des pages, publier, commenter et réagir à leur propre contenu pour le faire paraître plus populaire qu’il ne l’était.

Lire aussi : Tech / grosse panne mondiale : Instagram, Messenger, Facebook et WhatsApp ne travaillent pas !

« Certaines des pages prétendaient être des entités de presse indépendantes. Certains des comptes se faisaient passer pour des pigistes, des journalistes et des étudiants au Soudan, et certains comptes utilisaient des photos de célébrités comme photos de profil », a déclaré Facebook.

Il faut rappeler que la dernière intervention de Facebook intervient environ un mois après avoir supprimé 116 pages, 666 comptes Facebook, 69 groupes et 92 comptes Instagram ciblant le public soudanais.