Affaire trading : les détenus sollicitent l'aide de Faure Gnassingbé

Affaire trading : les détenus sollicitent l’aide de Faure Gnassingbé

Les responsables des sociétés de trading, dans une lettre co-signée, demandent la faveur du Chef de l’Etat, Faure Gnassingbé pour une liberté provisoire.

Arrêtés pour motif de collecte irrégulière d’épargne publique, ces derniers, d’après leur doléance, demandent la liberté pour procéder aux remboursements.

« Excellence Monsieur le Président, nous voudrions vous assurer que nous avons toujours été animés par de bonnes intentions (…). C’est dans cette optique que nous voudrions humblement solliciter votre indulgence et votre intervention, en vue d’accorder aux conciliations civiles la primauté sur les considérations pénales. Nous voudrions recouvrer la liberté, fut-elle provisoire, dans le but de procéder aux remboursements à la population concernée, qui y aspire aussi vivement, suivant un calendrier établi sur un délai raisonnable, sous la supervision et le contrôle des autorités judiciaires et administratives ».

Lire aussi : Togo / drame : suicide d’un chef d’entreprise de trading pour une dette de 277 millions FCFA

En effet, les responsables des sociétés de trading ont interpellé et mis en garde à vue quelques jours, au Service central de recherche et d’investigation criminelle (SCRIC). Après comparution le jeudi 07 octobre, devant le Procureur de la République, ils ont été déposés à la prison civile de Lomé.

Cliquez pour lire la lettre.

Dimas Dzikodo n’a jamais eu de contrat de travail à Global Trade Corporation SA, plaide Ghislain Awaga

Trading : Dimas Dzikodo n’a jamais eu de contrat de travail à Global Trade Corporation SA, clarifie Ghislain Awaga

De nouveau dans l’affaire trading au Togo. Dans une longue adressée aux autorités du pays notamment le procureur de la République, Ghislain Awaga, le PDG de Global Trade Corporation apporte des éclaircissements sur le dossier Dzilan Komlan Dodji alias Dimas Dzikodo.

En effet, Dimas Dzikodo placé sous mandat de dépôt depuis plus de deux mois pour complicité d’escroquerie, Ghislain Awaga clame son innocence à travers des éléments de preuve qu’il apporte à travers sa lettre.

Lire aussi : Concours Nanagan : Amélé Aklamanou remporte la couronne

« M. DZILAN Komlan Dodji n’a jamais été contacté dans l’exercice de nos activités de trading qui ont débuté dès que nous avions créé la société. Il a été contacté récemment lors du changement de statut et n’a jamais reçu un compte rendu ni pris une décision quelconque en tant qu’administrateur pour la simple raison que nous n’avons encore tenu aucune réunion de conseil d’administration (…) », explique Ghislain Awaga.

Lire la lettre :

Trading : un jeune millionnaire sous les verrous en Afrique du Sud

Trading : un jeune millionnaire sous les verrous en Afrique du Sud

La Police Sud-africaine a arrêté le jeune Shandile Shezi devenu millionnaire grâce au trading. Pour cause, des retours sur investissement non payé aux clients. Il est accusé également de fraude.

En effet, depuis quelques jours, plusieurs investisseurs témoignent ne pas avoir reçu leur retour sur investissements, qu’ils attendaient de la part de la Société Shandile.

Une situation qui oblige le patron de la société Shandile à se rendre lui-même au poste de police accompagné de son avocat.

Lire aussi : Togo / drame : suicide d’un chef d’entreprise de trading pour une dette de 277 millions FCFA

L’homme qui fascine depuis quelques années grâce à ses exploits en trading et son style de vie « bling-bling », est aujourd’hui insulté sur les médias sud-africains.

D’après la BBC, Shandile Shezi serait très endetté et n’aurait pas tenu ses engagements de remboursement.

Togo / drame : suicide d’un chef d’entreprise de trading pour une dette de 277 millions de FCFA

Togo / drame : suicide d’un chef d’entreprise de trading pour une dette de 277 millions FCFA

L’affaire de trading au Togo prend une allure drastique et interpelle plus d’un. C’est d’ailleurs pour anticiper et éviter le chaos que le gouvernement a pris des mesures. Il s’agit notamment de la cessation immédiate des activités de trading et la restitution des sommes collectés auprès de la population.

Ainsi, dans la journée d’hier lundi 05 avril, un évènement malheureux s’est produit et qui donne encore une mauvaise image des sociétés de trading au Togo. En effet, selon les informations relatées par nos confrères de Togoweb, un chef d’entreprise de trading se serait donné la mort par pendaison pour une dette de 277 millions de francs CFA envers ses investisseurs.  Cette scène qui choque sur la toile s’est produit à Adétikopé situé à quelques kilomètres de Lomé, la capitale du togolaise.   

Selon les faits relatés, tout allait bien au début de la création de l’entreprise du défunt chef. Il a réussi à fructifier l’argent de ses différents investisseurs. Ce qui lui a conduit à faire beaucoup de réalisations notamment la construction de sa maison à hauteur de 150 millions et de s’acheter plusieurs voitures.

Son suicide fait déjà grand bruit sur la toile. Selon les internautes ce communiqué du ministre de l’économie a bouleversé les sociétés de trading et les mets plus dans l’impasse. Ce qui justifierai selon ces derniers le suicide de ce chef d’entreprise.

Toute nos condoléances à la famille éplorée.

Lire aussi: Togo : démarrage d’une séance de renouvellement de certificat d’aérodrome à l’Aéroport de Lomé