Un Premier ministre en fonction arrêté à Miami pour trafic de drogue

Un Premier ministre en fonction arrêté à Miami pour trafic de drogue

Une plainte de la Drug Enforcement Administration (DEA) américaine, indique qu’Andrew Fahie a été arrêté pour trafic de drogue.

D’après les informations rapportées par l’agence de presse Reuters, il s’agit du premier ministre des îles Vierges britannique arrêté jeudi, à Miami. Il est accusé de blanchiment d’argent présumé et complot en vue d’importer de la cocaïne.

En effet, Andrew Fahie, 51 ans, a été arrêté dans un aéroport de Miami avec le directeur général de la Ports Authority du territoire britannique d’outre-mer, selon la plainte, qui cite de nombreux témoignages d’un informateur confidentiel.

La plainte de la DEA a déclaré que Fahie avait accepté d’autoriser l’informateur, qui se faisait passer pour un membre du cartel mexicain de la drogue de Sinaloa, à utiliser les ports des îles Vierges britanniques pour expédier de la cocaïne en échange d’un paiement de 500 000 dollars.

Lire aussi : Libye : Vladimir Poutine impliqué dans une affaire de drogue

L’arrestation de Fahie a été révélée pour la première fois par le gouverneur des îles Vierges britanniques, John Rankin. « Je me rends compte que ce sera une nouvelle choquante pour les habitants du Territoire », a déclaré Rankin dans un communiqué. « Et j’appellerais au calme en ce moment », a-t-il indiqué.

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, a déclaré dans un communiqué qu’elle était « consternée » par ces allégations. L’arrestation de Fahie, a-t-elle dit, a démontré l’importance d’une commission d’enquête récemment conclue sur les allégations de corruption et d’abus de pouvoir sur les îles. Le rapport de la commission n’a pas encore été publié.

Trafic de drogue : La police découvre de la cocaïne et de l’héroïne dans le palais d’un éminent chef traditionnel

Trafic de drogue : La police découvre de la cocaïne et de l’héroïne dans le palais d’un éminent chef traditionnel

De la cocaïne et de l’héroïne ont été récupérées par des fonctionnaires de l’Agence nationale de lutte contre la drogue (NDLEA) dans le palais d’un éminent dirigeant traditionnel de l’État d’Anambra situé au sud-est du Nigéria.

En effet, dans un communiqué publié le lundi 8 mars dernier par le directeur des médias et du plaidoyer de la NDLEA, Monsieur Femi Babafemi, l’agence a déclaré que ses agents du commandement de l’État d’Anambra avaient récupéré 58,5 grammes de cocaïne et 13,9 grammes d’héroïne.

L’agence travaille désormais à savoir comment les drogues illicites ont été cachées dans le palais du chef traditionnel. Elle a aussi révélé que les gardes du palais aidaient à retrouver le trafiquant de drogue.

Une enquête est en cours pour mieux élucidé le dossier. Pour l’heure l’identité du chef traditionnel en question a été tenu secrète.

Le trafic de drogue est de plus en plus récurrents en Afrique. D’importantes quantités ont été également saisie il y’a quelques semaines en Côte d’Ivoire.