Twitter : dorénavant, c'est 8 dollars par mois pour la certification de son compte 

Twitter : dorénavant, c’est 8 dollars par mois pour la certification de son compte 

Elon Musk, le milliardaire américain, nouveau patron de Twitter a commencé le ménage depuis le rachat du réseau social jeudi dernier. Après le renvoi de certaines têtes au sein de la boite, l’homme de Tesla et SpaceX vient d’augmenter le coût mensuel de la certification des comptes Twitter. Initialement moins couteux avant sa montée à la tête.

Désormais, pour avoir la coche bleu a cote de son compte Twitter, il faudra débourser 8 dollars et ceci chaque mois. Une annonce faite mardi par Elon Musk. Le  »chef des crétins annonce par la même occasion des avantages à tous ceux qui opteront pour la nouvelle donne.  

Il s’agit entre autres des publications prioritaires, vidéos et messages audio plus longs, et moins de publicité.

Lire aussi : Rachat de Twitter : l’UE répond cache à Elon Musk


 » Le système actuel des seigneurs et des paysans, avec ceux qui ont le coche bleu et ceux qui ne l’ont pas, c’est des conneries. Pouvoir au peuple ! Blue pour 8 dollars par mois », a tweeté Elon Musk. 

Aussi, un abonnement à 5 dollars par mois pour un mode de lecture plus confortable et des outils d’édition seront inclue dans le badge bleu. La possibilité sera également donnée aux comptes éligibles de faire vérifier et certifier leur identité.

Jusqu’à ce jour, il faut dire que seuls certains comptes notamment ont le privilège de demander et d’obtenir le badge bleu. Mais peuvent le perdre s’ils ne respectent pas les règles du réseau à l’oiseau bleu. 

Rachat de Twitter : l'UE répond cache à Elon Musk

Rachat de Twitter : l’UE répond cache à Elon Musk

Le rachat de Twitter, le réseau à l’oiseau bleu est consommé. Le milliardaire Elon Musk, devient le patron. Le montant de la transaction s’élève à 44 milliards de dollars d’après les informations.  » l’oiseau est libéré », a tweeté jeudi soir le nouveau patron. Une façon d’annoncer son rachat définitif. En effet, quand l’on sait les valeurs que prônent Elon Musk sur le réseau, notamment la liberté d’expression, son tweet n’est pas passé inaperçue à l’Union européenne.

Ainsi, réagissant rapidement à la sortie d’Elon Musk, Thierry Breton, commissaire européen au Marché intérieur de l’institution a posté ce vendredi :  »En Europe, l’oiseau volera selon nos règles européennes ». Pour Thierry Breton, l’oiseau devra respecter la réglementation sur les grandes plateformes qui vient d’être adoptée.

Lire aussi : Buzz : Elon Musk cité dans une affaire de s€xtape

Peu avant l’annonce officielle, le PDG de Tesla et SpaceX a été aperçu dans une vidéo qu’il a diffusée lui même avec un lavabo dans les mains, entre dans les locaux de Twitter avec pour légende : « J’entre au siège de Twitter – je vous laisse absorber l’information [let that sink in] ! ». Il s’est également rebaptisé « Chef Twit » sur le réseau. 

Elon Musk lance son parfum aux senteurs "poils brûlés"

Elon Musk invite à faire plus de bébés, voici pourquoi

Elon Musk craint l’effondrement de notre civilisation. Déplorant un taux faible de natalité dans certaines sociétés, le milliardaire exhorte la population mondiale à procréer davantage.

Il a dix enfants, mais l’envie d’en avoir plus ne le quitte pas. Le patron de Space X a, ce lundi lors d’une conférence en Norvège, lancé un appel pour faire face à la « crise des bébés ». « Croyez-moi : la crise des bébés est un gros problème », a-t-il avancé aux journalistes. 

Faisons plus de bébés selon Elon Musk

Pour le milliardaire, il s’agit d’un risque majeur pour les sociétés, surtout occidentales. Dans ses explications, Elon Musk a cité la Chine pour illustrer la baisse de la natalité causée notamment par le vieillissement de la population.

Lire aussi : Buzz : Elon Musk cité dans une affaire de s€xtape

« On dit que la civilisation pourrait disparaître par un boum ou dans un gémissement. Si nous n’avons pas assez d’enfants, nous mourrons dans un gémissement en portant des couches pour adultes », explique-t-il. Avant d’en conclure : « Ce sera déprimant ». 

Sur ses réseaux, l’homme le plus riche du monde a assuré, cet été, qu’il fera de son mieux pour aider à lutter contre cette crise de la sous-population. Dans une interview donnée au média américain Page six, Elon Musk affirmait vouloir autant d’enfants qu’il pourra, tant qu’il pourra passer du temps avec eux et être un bon père.

Buzz : Elon Musk cité dans une affaire de s€xtape

Buzz : Elon Musk cité dans une affaire de s€xtape

Le milliardaire Elon Musk vient de créer un gros bad buzz sur la toile. En pleins démêlés avec la justice américaine dans l’affaire du rachat de Twitter, le propriétaire de Tesla, n’hésite pas à rajouter de quoi faire couler l’encre.

« Avez-vous vu ma s3xtape ? », a-t-il posté ce vendredi sur son compte Twitter.

On ignore de quelle vidéo intime parle Elon Musk, mais il est important de noter qu’il a récemment été mêlé à l’affaire Johnny Depp vs Amber Heard. L’acteur américain avait dévoilé même dévoilé, pendant son procès, une vidéo montrant le milliardaire et son ex-femme dans un ascenseur en train de faire des papouilles.

Lire aussi : C’est acté, Elon Musk rachète le réseau social Twitter 

Elon Musk a également été accusé d’avoir couché avec l’ex du cofondateur de Google, Sergueï Brin. Accusation qu’il a fortement rejetée avec preuve.

Nombreux sont les internautes à se ruer sous le post à la recherche la fameuse s3xtape. Cependant, pour certains, il s’agit encore d’un coup de com du milliardaire pour faire parler de lui.

Ahmad Abouammo jugé coupable d'espionnage

USA : Un ancien employé de Twitter jugé coupable d’espionnage

Les relations entre les États-Unis et l’Arabie Saoudite risquent de s’envenimer. Ce mardi 9 août, un ancien employé de Twitter, Ahmad Abouammo a été reconnu coupable des faits d’espionnage pour le compte de la famille royale saoudienne.

Une affaire d’espionnage 2.0. Le nommé Ahmad Abouammo, ancien employé de Twitter a été jugé coupable d’avoir espionné des usagers du réseau social. Le mis en cause aurait fourni les identités des personnes qui critiquent le régime saoudien.

Arrêté en novembre 2019, Ahmad risque jusqu’à 20 ans de prison pour avoir agi pour le compte d’un gouvernement étranger, pour blanchiment d’argent, fraudes et falsifications de documents.

Lire aussi : Urgent : Samuel Eto’o condamné à 1an 10 mois de prison

Selon les informations, il a été approché par Riyad fin 2014 afin de transmettre des données d’utilisateurs accessibles uniquement en interne. En échange, cet employé aurait reçu 100.000 dollars et une montre d’une valeur de 4.000 dollars de la part de gouvernement saoudien.

Contacté par l’AFP, Twitter n’a pas souhaité commenter le verdict. Néanmoins, la plateforme accuse son employé de n’avoir pas respecté les règles de l’entreprise en ne déclarant pas avoir reçu une énorme somme de la part de la famille royale saoudienne.

C’est acté, le milliardaire Elon Musk rachète Twitter

C’est acté, Elon Musk rachète le réseau social Twitter 

Le conseil d’administration a donné l’aval pour le rachat de Twitter par Elon Musk, le milliardaire américain. Le patron de Tesla et de SpaceX devient ainsi le patron de Twitter acheté pour un montant 44 milliards de dollars.

En effet, dans les démarches, Elon Musk avait fait une proposition de rachat le 14 avril avec 54,20 dollars par action Twitter (49,70 euros).

Cela représentait un « premium », c’est-à-dire une bonification, de 54 % par rapport au cours d’ouverture du titre le 28 janvier, date à laquelle M. Musk a commencé à investir dans Twitter. Au total, M. Musk a mis un peu plus de 43 milliards d’euros sur la table, et assure avoir pu bâtir le plan de financement correspondant.

Lire aussi : NASA : la société privée d’Elon Musk Space X envoie une capsule dans l’espace pour la première fois

Ainsi, selon les termes de l’accord, les actionnaires de Twitter recevront 54,20 dollars en espèces pour chaque action qu’ils détiennent. Le prix d’achat représente une prime de 38% par rapport au cours de clôture de Twitter le 1er avril 2022, qui était le dernier jour de bourse avant qu’Elon Musk ne divulgue sa participation d’environ 9% dans Twitter.

L’accord définitif d’acquisition prévoit que Twitter sera détenu à 100% par Elon Musk. À l’issue de la transaction, Twitter deviendra une société privée.

Twitter : mauvaise nouvelle pour le directeur général et cofondateur du réseau social

Twitter : mauvaise nouvelle pour le directeur général et cofondateur du réseau social

Dans un communiqué, Jack Dorsey, directeur général et cofondateur du réseau social Twitter annonce son départ à la tête de l’entreprise.

“J’ai décidé de quitter Twitter parce que je pense que la société est prête à couper le cordon avec ses fondateurs”.

Selon les raisons évoquées par les médias, le désormais ex-patron du réseau à l’oiseau bleu fait objet de plusieurs critiques. Jack Dorsey est régulièrement critiqué pour n’avoir pas laissé le contrôle de son autre entreprise pour se consacrer à Twitter.

Lire aussi : USA : Donald Trump défie Twitter, Facebook et YouTube

Avant l’annonce officielle de son départ, le marché réagissait favorablement à l’information, le titre Twitter prenant 4,16% dans les premiers échanges à Wall Street. Ceci avant que la cotation de l’action du réseau social ne soit suspendue lundi dans l’attente de l’officialisation du départ de Dorsey.

Rappelons que le milliardaire Jack Dorsey avait effectué un premier passage comme directeur général de Twitter entre 2007 et 2008. Il a été finalement évincé par le conseil d’administration, insatisfait de sa gestion.

Insolite : le compte Twitter de Kylian Mbappé n’est plus certifié, la raison

Insolite : le compte twitter de Kylian Mbappé n’est plus certifié, la raison

Ce mardi matin, l’attaquant des bleues Kylian Mbappé a perdu la certification de son compte twitter dont 6,3 millions de personnes sont abonnées. Une situation traitée d’insolite par les fans du joueur.

Selon les raisons évoquées par Ouest France, le joueur du PSG a perdu la certification à cause de sa photo de profil. En effet, depuis la mort de Diego Maradona, Kylian Mbappé a rendu un hommage à la star argentin en mettant sa photo sur son profil. Ainsi, pour twitter, le compte n’appartient plus à Mbappé.

La certification sur twitter est reconnue par une pastille bleue suivant le nom de l’utilisateur. Elle distingue souvent le compte d’une personnalité à d’autres faux comptes.

Lire aussi : Départ de Lionel Messi : voici le nombre d’abonnés que le compte twitter du FC Barcelone a perdu en quelques minutes

Notons que pour l’instant les responsables du réseau social à l’oiseau bleu n’ont pas évoqué une raison. Mais selon les internautes, douter d’un compte qui est suivi par 6,3 millions d’abonnés est quand même surprenant.

USA / violence à Washington : voici la liste ꞌꞌcomplèteꞌꞌ des réseaux sociaux qui ont suspendu le compte de Donald Trump

Etats – Unis / violence à Washington : voici la liste ꞌꞌcomplèteꞌꞌ des réseaux sociaux qui ont suspendu le compte de Donald Trump

Suite aux violences qui ont eu lieu au Capitol à Washington, de nombreux réseaux sociaux et autres plateformes ont pris la décision de suspendre le compte de Donald Trump.

Suite à l’appel de Donald Trump sur les réseaux sociaux à rejoindre Washington pour contester l’élection présidentielle et la victoire de Joe Biden, de nombreux partisans du président sortant sont venus manifester par des actes violents, allant jusqu’à envahir le Capitole. Suite à cette violence sans précédent, Facebook et Twitter ont été parmi les premiers à bloquer le compte de Donald Trump, et d’autres plateformes ont suivi le pas.

Le 7 janvier, Facebook a annoncé dans un tweet le blocage du compte de Donald Trump pendant 24 heures, expliquant que cela signifiait que le président sortant des États-Unis n’aurait plus la possibilité de poster des informations via son compte. Puis le même jour, Mark Zuckerberg s’est exprimé dans un post Facebook, en indiquant que finalement le compte de Donald Trump serait bloqué pendant au moins 13 jours, voire plus. Cela implique son compte Facebook, mais aussi son compte Instagram (le réseau faisant partie du groupe Facebook).

Le 7 janvier également, Twitter annonce bannir le compte officiel de Donald Trump pendant au moins 12 heures pour violation de son règlement concernant la politique d’intégrité civique, pour empêcher toute personne « de manipuler ou d’interférer dans des élections ou d’autres processus civiques ». Puis le 9 janvier, Twitter a finalement annoncé suspendre définitivement le compte, en raison du risque de nouvelle incitation à la violence.

Après Facebook et Twitter, au tour de Snapchat de bloquer le compte du président sortant. La décision a été prise le mercredi 6 janvier. Selon TechCrunch, Snapchat surveille la situation de très près avant d’envisager la possibilité de réactiver le compte. Aucun délai de blocage n’a été indiqué officiellement par le réseau social. En juin, Snapchat avait déjà pris des mesures sur ce sujet, en cessant de promouvoir le compte de Donald Trump dans sa section « Discover ».

Les plateformes suivantes ont également suivi le pas pour lutter contre l’incitation à la violence et les fake news autour de l’élection présidentielle américaine :

Twitch : désactivation du compte utilisé par Donald Trump ; Discord : bannissement du serveur « The Donald » connecté au réseau social des partisans de Trump TheDonald ; Win, Shopify : fermeture de la boutique en ligne « TrumpStore » ; Stripe : suspension des traitements pour les paiements de la campagne Trump ; Reddit : blocage d’un forum dédié à Donald Trump.

De son côté, TikTok n’a pas de compte à bannir puisque Donald Trump boycotte depuis des mois l’application chinoise, souhaitant même son bannissement total sur le sol américain. TikTok a malgré tout pris des mesures, en supprimant toutes vidéos au nom du président Trump qui pourraient inciter à la violence. Les vidéos avec les mots-clés #patriotparty et #stormthecapital ont été notamment supprimées.

Donald Trump n’a pas de compte Pinterest, mais la plateforme a malgré tout limité la diffusion des hashtags reliés directement aux sujets pro-Trump comme #StopTheSteal qui insinuaient que les résultats de l’élection présidentielle américaine étaient truqués.

YouTube, appartenant à Google, a annoncé également sa lutte contre la désinformation, en expliquant que toute chaîne publiant des vidéos avec des fausses allégations concernant les élections américaines, violant les règles d’utilisation de la plateforme, recevrait un avertissement. Ces chaînes ne pourront plus poster temporairement ou réaliser des live streaming. Si des chaînes reçoivent 3 avertissements sur une période de 90 jours, elles pourraient être supprimées définitivement de la plateforme.

Autre actualité : Google et Apple ont pris la décision de bannir « Parler de leurs stores », ce réseau social prônant la liberté d’expression, similaire à Twitter, mais avec un manque de modération, qui incite les partisans Trump à y poster des contenus extrémistes ou complotistes. C’est pourquoi Google a décidé de supprimer l’application de son Play Store, suivi par Apple qui a fait de même sur l’App Store.

A lire: Etats-Unis / Violences à Washington : de Jimmy Carter à Barack Obama voici les principales réactions des anciens présidents sur l’attitude de Donald Trump

Etats- Unis / Violence au Capitole : Twitter et Facebook bloquent les comptes de Donald Trump

Etats-Unis / Violence au Capitole : Twitter et Facebook bloquent les comptes de Donald Trump

Les comptes Twitter et Facebook de Donald Trump ont été temporairement bloqués par lesdites plateformes, ce mercredi 06 janvier 2021. Considérant que l’invasion du Capitole et les violences qui ont émaillé cette manifestation Pro-Trump sont imputables à ce dernier, la réaction de ces deux plateformes sociales ne s’est pas faite attendre.

En effet, Donald Trump avait prévenu qu’il tenterait d’empêcher le Congrès de certifier officiellement mercredi la victoire de Joe Biden. En raison de son refus d’accepter les résultats donnant le démocrate victorieux, certains de ses partisans ont envahi le Congrès pillant tout sur leur passage.

N’ayant que faire des messages de Trump appelant à la manifestation, Twitter a retiré trois tweets du président, dont une vidéo où il parlait à ses manifestants, déclarant que l’élection leur avait été « volée ». Conséquence, pendant douze heures, le compte aux 88 millions d’abonnés restera bloqué.

Dans la foulée, Facebook également n’a pas été du reste. Suspendant le compte du Chef d’Etat pour 24 heures, cette plateforme a également retiré une vidéo virale du président qui comme d’ordinaire attisait la violence, a expliqué mercredi, un des vice-présidents de Facebook, chargé de l’intégrité.