Nécrologie : après feu Charles Kondji Agba, le parti UNIR de nouveau en deuil

Togo : le parti UNIR de nouveau en deuil (photo)

Il s’agit de l’honorable député à l’Assemblée nationale, BAMBA DJERKPARY Massouadoussey, représentant dans l’OTI/OTI-SUD. Selon nos sources, il a rendu l’âme cet après midi des suites d’une longue maladie.

Presque mi-juillet l’on annonçait le décès de l’un des sages du parti Union pour la République (UNIR), M. Charles Kondji Agba. Ce lundi 1er août 2022, le parti au pouvoir est de nouveau frappé par un deuil avec la disparition du député BAMBA.

Lire aussi : Nécrologie : le fondateur du Groupe Ramco n’est plus

Togo : "Unir", le parti au pouvoir, fête son jubilé d’étain

Togo : « Unir », le parti au pouvoir, fête son jubilé d’étain

Porté sur les fonts baptismaux le 14 avril 2012 à Atakpamé, le parti au pouvoir, Union pour la République (Unir) aura 10 ans d’existence ce 14 avril 2022.

Et pour marquer cet évènement, des activités ont été prévues dont le grand lancement se fera à Atakpamé dans la préfecture de l’Ogou le 14 avril 2022.

Pour ce jubilé d’étain, le parti a retenu comme thème : « Unir, 10 ans d’engagement au service des populations ».

Programme des 10 ans à Unir

D’après le programme, un point de presse a été prévu lors du lancement avec à la suite une prière œcuménique. « Une grande prière œcuménique rassemblera ensuite les militantes et militants au centre culturel associatif d’Agbonou (Atakpamé), pour rendre grâce à Dieu pour le chemin parcouru et confier à la protection divine le chef de l’Etat, Président du parti Unir, le distingué militant Faure Essozimna Gnassingbé, et la nation tout entière », indique un communiqué annonçant les festivités.

Lire aussi : Togo / UFC : discorde entre les cadres sur la date de création du parti

En prélude à cela, des actions caritatives seront organisées ce 13 avril 2022 au profit des populations, ajoute ledit communiqué.  

Pour mémoire, le 14 avril 2012, le parti Unir a été créé en remplacement du parti RPT (Rassemblement du Peuple Togolais), vieillissant, de feu Général Gnassingbé Eyadema, ancien président de la République togolaise, décédé le 5 février 2005.

Nécrologie : le Togo perd l’un de ses ministres ce vendredi

Nécrologie : le Togo perd l’un de ses ministres ce vendredi

Florent Yao Maganawé, ancien ministre a rendu l’âme ce matin à l’âge de 63 ans apprend-on d’une source. Ancien ministre et Secrétaire du gouvernement, il avait également occupé le ministère chargé de l’Eau et des ressources hydrauliques.

Lire aussi : Drame: 24 membres d’une famille ont perdu la vie à cause de l’utilisation par erreur d’un produit chimique dans la cuisson

Porte-parole de l’Union pour la République (UNIR), et député du parti, Florent Yao Maganawé fu également Directeur Général de la Togolaise des Eaux (TDE). Il était souffrant depuis un moment, a confié la source.

Toutes nos condoléances à la famille éplorée et à la nation togolaise.

Abass Bonfoh : du CEG Kodjoviakopé à la politique

Abass Bonfoh : du CEG Kodjoviakopé à la politique

Né en 1948 à Kabou en pays Bassar, Abass Bonfoh est décédé dans la nuit du 29 au 30 juin 2021. Homme politique et militant du Rassemblement du peuple togolais (RPT) puis de l’Union pour la République (UNIR), Il fut ancien maître d’éducation physique au Collège d’enseignement général de Kodjoviakopé et Directeur de la planification de l’éducation physique à Kara puis à Kpalimé avant de s’adonner à plein temps à la politique.

En effet, El-Hadj Abbas Bonfoh a commencé sa carrière dans le sport après avoir fait trois ans dans un institut de sport en Côte d’Ivoire. Après quoi grâce à une bourse, Abbas est admis à l’Institut nationale de l’administration scolaire et universitaire (INAS) en France pour étudier l’administration scolaire et universitaire. De retour au Togo 2 ans après, il est affecté à la planification de l’éducation pour y travailler en tant que directeur régional de la planification à Kpalimé. Abass Bonfoh retourna une nouvelle fois en France pour un perfectionnement qui aura duré 9 mois. Il retrouve sa fonction de directeur régional de la planification à son retour, mais cette fois il sera basé à Kara.

Président de l’Assemblée Nationale puis Président de la République togolaise du 25 février au 14 mai 2005 suite au décès du Général Gnassingbé Eyadema, il a été ensuite retourné à ses fonctions à l’Assemblée nationale.

Retraité depuis quelques années de la vie politique, El-Hadj Abass Bonfoh, s’en est allé dans la nuit du 29 au 30 juin 2021.

La rédaction Actusalade présente ses condoléances à la famille éplorée et à la nation togolaise.