• NW TV 23 2
Société

Togo : flou autour du décès d’un élève par morsure de serpent dans un champ d’enseignant

flou autour du décès d'un élève par morsure de serpent

Un élève en classe de CM1 a perdu la vie des suites d’une morsure de serpent dans un champ d’enseignant à Sotouboua. Les faits relatés dans une note rédigée par le chef d’inspection de la préfecture se sont déroulés dans la journée du 25 novembre dans le village de Sessaro.

Selon la note circonstanciée, l’élève nommé S. A. ainsi que tous ses camarades de classe ont été sollicités par l’enseignant Wama B. M. pour une récolte dans son champ de soja situé derrière le bâtiment scolaire. C’était avec l’accord de la directrice de l’établissement.

Pendant l’activité, un serpent mord la jeune élève. Elle fut transportée rapidement chez un guérisseur auprès duquel elle séjournera deux jours. Suite à l’aggravation de l’état de l’enfant, le monsieur conseille à son entourage de l’évacuer dans un centre de santé. Malheureusement, la victime finit par rendre l’âme le 29 novembre des suites de la morsure. Elle sera enterrée le lendemain dans son village.

Ce malheureux incident a suscité l’indignation du corps enseignant et des internautes. En effet, au Togo, les activités extra-scolaires et les punitions corporelles sont interdites par la loi, rapporte Togoscoop. Mais, force est de constater que cette disposition continue à ne pas être respectée dans les localités à l’intérieur du pays.

Lire sur : Drame : Pour une histoire de 5 000 F, un élève se jette dans une lagune

Il convient également de rappeler que l’État a depuis quelques années déjà, équipé les structures sanitaires des lieux reculés de sérum antivenimeux (SAV) pour une prise en charge gratuite de personne victime de morsure de serpent. Le corps enseignant de Sessaro ignorerait-il toutes ses informations ? 

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.