• NW TV 23 2
Agriculture

Togo : le gouvernement cherche des entreprises pour mettre en valeur 8 109 hectares

gouvernement Togolais

Le gouvernement togolais vient de lancer un appel d’offre pour l’aménagement par dessouchage de 8 109 hectares de terres agricoles. Ces terres sont réparties dans les 05 régions économiques que compte le Togo. Il s’agit de mettre en valeur ces terres qui sont jusqu’à présent mal exploitées.

Cet appel d’offre répond au besoin du gouvernement de mettre en valeur les terres disponibles. Un décret a été pris dans ce sens.

Valoriser davantage le foncier

L’aménagement des terres devrait entrer dans la droite ligne de la décision du gouvernement de valoriser davantage le foncier.

Selon une étude du ministre de l’agriculture, sur 3,4 millions d’hectares de terres agricoles disponibles, seulement 1,53 million soit environ 45% sont valorisés.

Face à ce constat, le gouvernement togolais a décidé de renforcer l’exploitation des terres cultivables. Dans ce sens, les autorités viennent de lancer un projet pouraménager plus de 8 000 hectares de terres cultivables.

Pour ce faire, des entreprises spécialisées dans le domaine sont recherchées. Jusqu’au 18 avril, les entreprises peuvent déposer leurs dossiers au ministère de l’agriculture.

Dans les détails, l’offre qui comprend 5 lots porte sur 750 hectares de terres agricoles dans les Savanes, 2 759 hectares dans la Kara, 2 000 hectares dans la Centrale, 1 900 hectares dans la région des Plateaux et 700 hectares dans la région Maritime.

Un décret pour mettre en valeur les terres

Fin février 2019, le gouvernement togolais a décidé d’imposer aux propriétaires privés de terres agricoles rurales, la mise en valeur de leurs terres. C’est dans le cadre de l’amélioration de la législation et de la réglementation domaniale et foncière au Togo. Le but était de favoriser le développement de l’agriculture et de lutter contre la spéculation foncière.

Il s’agit également d’œuvrer en faveur du développement durable des espaces, de la préservation de l’environnement ou du renforcement de l’attractivité économique.

Ainsi, tout détenteur privé de terres agricoles est dorénavant contraint de l’exploiter au risque de se les voir retirer au profit d’autres personnes ayant fait la demande, avec l’obligation d’engager sa mise en valeur.

L’agriculture un secteur très porteur, mais qui peine à amorcer un considérable développement, malgré les efforts.

Plusieurs projets, à l’instar du projet d’appui au développement agricole au Togo (PADAT) et du MIFA, sont mis en branle par les autorités pour faire du secteur la pièce maitresse effective de la croissance de l’économie nationale.

lire aussi: https://actusalade.com/blog/togo-recherche-25-tractoristes-afin-mecaniser-production-cotonniere/

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.