Education

Université de Lomé : Plus de pantalons déchirés, mini jupes… à l’I2M

Université de Lomé : Plus de pantalons déchirés, mini jupes à l'I2M

À l’approche de la rentrée 2022 – 2023, l’Université de Lomé se penche sur le mode d’habillement d’une partie de ses étudiants. L’Institut des Métiers de la Mer (I2M), à travers un communiqué relatif à l’uniforme de l’école, publié le 15 septembre, porte à la connaissance de ses étudiants que le port des certains vêtements sont interdits.

Désormais ce ne sont pas les cartes d’étudiants ou les TD qui seront contrôlés à l’I2M, les étudiants seront également soumis au contrôle des tenues vestimentaires.

Plus de pantalons sautés, serrés ou déchirés à l’I2M. L’école, ouverte en 2018, se veut le cadre idéal destiné au développement des formations maritimes et portuaires. Dans cette optique et pour une bonne image de la structure, le respect d’un code vestimentaire est impératif.

Lire aussi : Des certificats de nationalité pour les togolais de l’extérieur

Désormais, l’uniforme de l’école doit être soigné. Les pantalons sous les fesses, les culottes, les mini jupes et celles avec fente sont également interdits. La note informe par ailleurs que le port de sandales sont prohibés et l’accès aux salles de cours est conditionné par le respect de ces mesures.

Rappelons que l’I2M, a pour objectif de former les désireux aux métiers maritimes et portuaires, et renforcer les capacités individuelles du personnel du port.

Article précédentArticle suivant

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.